[autopromo] Conversation sur LE SUCRE DE LA PIERRE

Si vous êtes nouveau , vous pouvez vous présenter ici. Attention, votre premier messags est soumis à la validation des modérateurs, vous ne pourrez pas envoyer de MP tant que vous n'aurez pas 1messages validé.
Cette section accueille également vos évènements, publicité, promos, etc.

[autopromo] Conversation sur LE SUCRE DE LA PIERRE

Message non lupar Ashaxan » 18 Sep 2019, 11:21

Conversation entre amis à propos de l'album LE SUCRE DE LA PIERRE actuellement sur Ulule.

Q: LE SUCRE DE LA PIERRE est ton premier album. Tu y as tout fait, le scénario, le dessin, la couleur et même a priori l'édition si ta campagne réussit. La pression doit être forte pour cette sortie puisqu'elle est encore incertaine ?

H: Oui et non, il est évident que je m'inquiète un peu quant à l'issue de la campagne, et comment cet album va être reçu, même si les premiers retours sont positifs. Ce sont des années de préoccupations parallèles à la vie familiale et professionnelle qui sont en jeu. Le problème est que je surgis de nulle part et que les habitués du genre ne me connaissent pas. Il est difficile de faire sa place au milieu des nombreuses offres. Ma première victoire est d'avoir réalisé ce bébé comme je l'entendais, à savoir en toute liberté et avec beaucoup de plaisir. C'est un album outsider sur plusieurs points, mais avec un profil grand public, il me semble. J'ose espérer que l'attention se portera sur lui à un moment donné.

Q: Pourquoi tu as choisi la bande dessinée pour t'exprimer ?
H: Ça, c'est la question qui tue. Je dirais presque que je n'ai pas eu le choix. Enfant, j'ai lu et relu les classiques de l'époque, et qui le sont toujours pour la plupart. Un truc s'est installé dans mes neurones. Un dessin au trait qui parle, c'est juste tripant.

Q: Tu as créé un monde qui est confiné au cœur d'une pierre infinie. Comment t'est venu ce concept qui paraît inédit ?
H: Je travaillais au développement d'un film d'animation, il y a pas mal de temps maintenant. Cette idée a surgi dans mon esprit spontanément alors que je développais la grotte d'un dragon. "et s'il n'y avait pas de sortie, les habitants eux-même n'en chercheraient pas puisque telle serait leur norme." J'ai trouvé l'idée fantastique et pleine de défis. Comment des gens pourraient vivre là, et surtout quelles seraient leurs préoccupations, leurs aspirations ?
Vu que je n'ai pas divulgué l'idée autour de moi, cela me mettait dans une position assez introvertie, quelque part similaire à ce qu'on pouvait ressentir dans l'Antre de Qëb. Je crois que ça m'a aidé.
Au début, ça a été assez dur car il y avait tellement de choses à traiter, tant d'inconnues. Il fallait littéralement réinventer tout d'un mode de vie dans un environnement totalement déconnecté du notre. Ici, pas de ciel, donc pas de levé, ni de coucher de soleil, ni de pluie, etc... oui, ça m'a pris du temps pour tout caler. Je suis donc revenu à des concepts très simples et basiques, archaïques, sinon cela n'aurait pas pu être gérable, ni même crédible. C'est tout bête, mais des tas de mots ou d'expressions passent à la trappe. Par exemple, la notion de rythme temporel disparaît, et toutes références culturelles à notre monde doivent s'effacer autant que possible. je vous promets qu'il ne reste pas grand-chose.

Q: C'est comme marcher sur un fil ?
H: Oui, en quelque sorte. Mais ce qui est intéressant est que quelque chose d'essentiel s'en dégageait. C'est entre autre comme ça que m'est venu le titre LE SUCRE DE LA PIERRE. je le trouvais très poétique et évocateur. C'est devenu une fable ou un conte, comme on veut.

Q: Et le dessin, parlons en un peu.
H: Ah, le dessin. Je l'ai sous-estimé au début et il me l'a fait payer très cher. Il y a d'ailleurs, ici ou là, certainement quelques couacs et mon œil pleurera avec le recul. D'autant que pour la teneur de mon récit, je m'acheminais vers un dessin réaliste à la ligne claire, ce qui est moins aisé.

Q: Pourquoi la ligne claire ?
H: Le style a beaucoup à dire en soi. le réalisme apportait de la profondeur au récit, et la ligne claire, hormis le fait que c'est ce que je préfère, m'évitait de planter un environnement trop ténébreux, littéralement noir. La lecture s'en trouve facilitée, et plus douce. Il ne s'agit pas de déprimer le lecteur non plus, le rêve y occupe une place prédominante.

Q: Et le scénario alors, comment et pourquoi ces choix, ces personnages ?
H: Pendant que se mettait en place le monde de l'Antre, les personnages naissaient. La jeunesse, l'amour, le pouvoir, l'aventure, le mystère et le rêve se chargeaient de me les apporter. Et donc, une mythologie pour l'état d'esprit, un couple pour la romance, un méchant parce qu'il en faut toujours un, un mystique pour le mystère, des chasseurs pour l'action, etc... et puis le scénario, lui aussi, impose ses propres règles. Petit à petit une trame se tisse presque naturellement à partir de la contrainte, comme le jus d'un citron qu'on presse. Mais ce n'a pas été facile, là non plus.

Q: Tes personnages sont charismatiques, mais celui qui reste peut-être le plus impénétrable reste l'inconnu.
H: Oui, c'est bien lui qui tient le récit. En fait, il n'en sait pas plus sur lui-même que nous. C'est un chercheur de vérité, sa conscience s'éveille mais son monde ne répond pas à ses interrogations, jusqu'à ce qu'il se lie à Ëa. Elle lui donne un début de réponse, peut-être.

Q: Est-ce que l'écriture est une thérapie ?
H: Ah ah ah ! Je m'attendais à ce qu'elle me tombe dessus un jour, celle là, mais sitôt...
Je ne sais pas, mais il paraît évident qu'on va puiser en son for intérieur les sentiments doux ou âpres, les joies et les douleurs, pour s'en inspirer. Après tout, on ne fait que toujours et encore raconter l'homme.

Q: Quand on finit la lecture du Sucre de la Pierre, on se demande s'il y a une suite.
H: Suite ou fin, les deux sont possibles. J'attends de voir le premier effet kiss-cool d'abord. Ensuite, on avisera.

Merci et bonne chance pour la suite de ta campagne.

https://fr.ulule.com/le-sucre-de-la-pierre/
Pièces jointes
MeltingPot_540.jpg
MeltingPot_540.jpg (222.67 Kio) Consulté 37 fois
“Si vaincre un ennemi sous-entend une victoire, la victoire est encore plus grande lorsqu'un homme se vainc lui-même.” José de San Martín
Connexion @ http://www.facebook.com/herve.leblan
Avatar de l’utilisateur
Ashaxan
Microbe
 
Message(s) : 44
Inscription : 08-06-2005
a noté: 0 fois
a été noté: 5 fois

Retour vers Salon - Autopromo - Présentez-vous



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)