Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
Je ne sais pas ce que t'ont fait tes collaborateurs précédents mais tu en tiens une couche question aigreur... C'est un peu dommage de la déballer de cette façon, non? Pas très constructif, quoi. A la limite j'aurais préféré un bon coup de gueule, c'est plus franc du collier, ça défoule, et même parfois ça peut s'avérer constructif.
 
C'est pas un coup de gueule, c'est de l'humour ...
Tu ne trouves peut-être pas ça drôle, certes, mais pas la peine d'interpréter de travers.

Pour info, je n'ai jamais eu qu'un seul "collaborateur" en BD, et il ne m'a rien fait. On boucle notre second album et on travaille sur un autre projet.
On s'entend très bien et on s'éclate à bosser ensemble. Si un jour ce fut un collaborateur, aujourd'hui c'est un ami.
Des sentiments bien à l'opposé de ceux que tu sembles me prêter.

Quant aux coups de gueule, je ne me prive pas. Mon site, et donc mon nom, sont rendus public sur ce forum. J'y ai un espace blog dans lequel je m'exprime comme bon me semble.
 
En fait mon com faisait aussi référence à ce précédent message de ta part...Lequel contredit un tantinet ta réponse.
Bienvenu au club !!
C'est malheureusement souvent le cas. Des personnes qui fantasment de faire de la BD, qui viennent par ici à la recherche d'un scénario, mais après, il n'y a plus personne.
Et tu te retrouves comme un andouille avec ton scénar que tu as peut-être retravaillé plusieurs fois. Voire un dossier éditeur bien avancé.Certains dessinateurs amateurs croient que parce qu'il sont capables de dessiner un pauvre personnage sont à même de faire une BD. Ils oublient simplement qu'il faut être disponible à 100%, travailler 10 à 14h par jour ... et que ça ne paye pas.
En fait, c'est pas un dessinateur qu'il faut rechercher : il y a de super BD publiées avec un dessin assez simpliste. Il faut chercher quelqu'un(e) qui a des tripes, qui en veut.
J'en suis rendu à me mettre au dessin ... c'est plus facile d'apprendre à dessiner. Et j'en ai marre de tomber sur des charlots !

Mais bon peu importe, tu as raison je dois interpréter de travers...
 
Ah ... Eliades ... Tu mélanges tout. Effectivement, si tu réponds ici à un message posté ailleurs ...

Cette discussion, dans laquelle nous sommes, était une boutade. Et si tu veux lui donner un sens quelconque, le voici : il y a profusion de recherche de dessinateur et bien peu de recherche de scénariste. Si on doit élargir le débat, on peut parler de la place respective de chacun dans l'art de la BD. Vaste débat ... qui m'intéresse.

Mais pour le message que tu ramènes ici, vois-tu, il y a 2 choses qui n'ont rien à voir.
La première : faire un album de BD avec un mec. Partager tout, les envies, les craintes, les échecs et les joies. Travailler pendant un an sur un album. Le voir publié. Aller à Angoulême pour la première fois en tant qu'auteur. Rencontrer "son" public. Vivre une aventure extraordinaire. Et se lancer dans un autre album. Et à nouveau tout partager avec quelqu'un. Un "collaborateur" comme tu dis. Un ami à mon sens.
La seconde : faire ses petits dessins pour se faire plaisir. Ou écrire ses petites histoires pour fantasmer. (J'équilibre pour ne pas que tu dises que je stigmatise les dessinateurs.) Aller sur un forum. Poster des messages, écrire des emails, se sentir exister à travers ça. Mais après, se défiler face à la charge de travail.
Si ces deux choses ne sont pas très claires de ton point de vue, pour moi, elles le sont. Je ne suis pas aigri, comme tu le dis. Comment pourrais-je l'être alors que je sors un second album dans un mois. C'est plutôt un sentiment contraire qui m'anime : la joie !!! Et l'envie de continuer.
Par contre, je suis critique. Et caustique. Et même si ça ne fait pas plaisir à entendre, débuter dans la BD aujourd'hui demande beaucoup de travail, d'abnégation, de sacrifice. Ce que semblent occulter certains.
 
Donc ton post était une réponse au déséquilibre entre la profusion de scénaristes en recherches sur le forum et le peu de dessinateurs? Ok, je ne l'avais pas compris dans ce sens. Je reprends un de tes messages postés quelques jours plus tôt parce qu'il fait quand même tu dois l'admettre écho à celui-ci, mais mon but n'était pas de t'attaquer. D'ailleurs le terme aigri était déplacé, je l'admet. Quand au débat que tu soulèves, il est intéressant, et mériterait un sujet à lui tout seul. J'ai aussi travaillé avec un scénariste (le terme collaborateur n'a jamais été péjoratif à mon sens), j'ai aussi publié et je connais la charge que représente la réalisation d'un album, donc je te rassure je fais parfaitement la part des choses.
Mais si tu veux faire passer un message aux jeunots qui débutent, mieux vaut l'argumenter que créer un post fantôme forcément sujet à interprétation.
Et félicitation quand même pour la sortie de ton album.
 
ELIADES":2x5lfiul a dit:
Mais si tu veux faire passer un message aux jeunots qui débutent, mieux vaut l'argumenter que créer un post fantôme forcément sujet à interprétation.

Tu as raison, mon message prête à confusion. Et je comprends le lien que tu as fait avec l'autre message. Mais ce n'était vraiment pas lié dans mon esprit.

Je suis un "jeunot" dans la BD. J'ai pas grand chose comme conseils à donner. Mais si je devais dire une chose à celui qui veut se lancer dans l'aventure, c'est qu'au début, certes il faut avoir un scénar qui tient la route et un dessin en harmonie. Mais surtout, il faut de la volonté et du temps ... donc avoir une situation personnelle qui le permet.

J'aimerai bien bosser avec un autre dessinateur sur un projet. Et j'ai eu des contacts différents. Certains étaient intéressés par le projet mais n'étaient pas disponible, d'autres n'étaient pas intéressés par le sujet. Ce sont des refus on ne peut plus respectables et compréhensibles.
Mais parfois je suis tombé sur des velléités de collaboration qui ont tourné court aussitôt que j'ai posé la question "Es-tu disponible pour dessiner 12h par jour 10 mois d'affilé ?" Cette question est cruciale. Surtout pour le dessinateur. J'ai peut-être abusé en utilisant le terme "Charlots". Mais je trouve que c'est faire preuve de beaucoup d'amateurisme que de négliger le facteur temps dans un tel projet.

Pour le scénariste débutant que je suis, c'est différent. Étant donné que je privilégie des sujets historiques, mon investissement en temps est plus diffus : lecture, recherche documentaire, repérage, photos ... Ça s'étale sur des années. Mais au bout du compte, au moment de monter le dossier éditeur, c'est des centaines d'heures de travail. Tu comprends qu'à ce moment là je suis motivé pour trouver un éditeur.
 
C'est bon essaie pas de te rattraper. Han comme il t'a cassé Elliades ! :D :D
 
Afigiboto":qp08bhop a dit:
J'en suis rendu à me mettre au dessin ... c'est plus facile d'apprendre à dessiner.
Et ben voilà !!
Après tout, si t'as de l'idée et que tu es motivé, tu n'es pas obligé de dessiner comme un dingue pour faire des pages sympathiques :

02Trondheim_MrO.jpg

Lewis Trondheim : Mr O

:wink:
 
Merci Raoul pour cet encouragement.
Et j’apprécie le choix de la page et de la métaphore. Je vais essayer d'apprendre à dessiner avant d'avoir la barbe blanche. Mais il faut que je me magne, je vois déjà poindre des poils blancs !

@ Pex : je suis bien content que tu passes par ici, et je vais pouvoir répondre à ta remarque :

Pex":337j4ze7 a dit:
Et tu te retrouves comme un andouille avec ton scénar que tu as peut-être retravaillé plusieurs fois. Voire un dossier éditeur bien avancé.
Certains dessinateurs amateurs croient que parce qu'ils sont capables de dessiner un pauvre personnage, ils sont à même de faire une BD. Ils oublient simplement qu'il faut être disponible à 100%, travailler 10 à 14h par jour ... et que ça ne paye pas.

Ben si, ça paye. C'est toi qui va les payer pour faire ton dossier en y passant 10-14h par jour. Hein, Afigiboto ? C'est pas vrai ça ? :D

J'ai lu que tu avais un avis bien tranché sur la question :
Pex":337j4ze7 a dit:
Oui et puis un scénariste il a pas besoin de savoir dessiner ou faire de la photo. Juste, une bonne histoire. Pourquoi pas, avec des airs de romans. Le dessinateur se charge du story-board planche, mise en page, cadrage définitif, création dessin ... c'est son domaine l'oeil.
Mais en ce qui me concerne, je fais de la photo, je recherche la documentation écrite et iconographique, je m'intéresse beaucoup au story-board, au découpage, à la mise en page. Je propose toujours une version dont le dessinateur tient compte ... ou pas. Peu importe, l'essentiel est que le résultat nous satisfasse. Alors oui, quand j'ai fini le dossier, j'y ai passé plus d'heures que le dessinateur. Et je n'entends pas qu'on me les paye.

Tu voudrais qu'on te paye pour faire un dossier ?!
Outre le fait que ce n'est pas tellement compatible avec le statut d'auteur, (car à ce moment là tu n'es plus un auteur qui peut prétendre à des droits d'auteurs, tu es un exécutant payé à la tâche), il y a quelque chose de plus dérangeant : l'incapacité à prendre des risques. Et, finalement, ce que ça révèle quant à la foi d'un auteur en son projet.
A mon sens, un tandem scénariste/dessinateur doit être à même de mener son projet à terme sans éditeur. Et dans les faits, quand tu sors ta première BD et que tu ne touches l'avance sur droit qu'à la livraison de la BD, c'est bien ce qui s'est passé. Mais, certes, tu as l'assurance d'avoir un client (un éditeur) pour ton projet.

Puisqu'on est dans une industrie, celle du livre en l’occurrence, on peut légitimement s'interroger sur ce fonctionnement. Pourquoi, dans l'industrie de la BD, une majorité des auteurs ne sont-ils pas capable de réaliser leur BD de A à Z avant de la proposer à un éditeur ?
A l'opposé, je t'invite à aller visiter une des nombreuses pépinières (ou incubateurs) d'entreprises qui existent. Tu y trouveras des individus qui croient tellement en leur projet qu'ils y bossent 14h par jour et sans l'assurance de le voir aboutir. Et je t'en parle d'autant mieux que je l'ai fait pendant 3 ans ... mais, c'est vrai, je croyais en mon projet. Du moins suffisamment pour le réaliser.
Je précise bien que je parle d'une tendance générale car il y a des auteurs de BD qui ont cette fibre. Certains sont édités chez des éditeurs, d'autres en auto-édition.

Ben oui, dans la BD comme ailleurs, quand on a un projet et qu'on y croit, on doit être capable de se défoncer pour le réaliser. Et ça coûte du fric et du temps. C'est quand même bizarre que ces propos te choquent.
 
Afigiboto":et5ldsib a dit:
Et j’apprécie le choix de la page et de la métaphore.
C'était pas voulu en fait c'est juste que c'est la première image que j'ai trouvé dans google. :)
 
:( - Et tu te retrouves comme un andouille avec ton scénar que tu as peut-être retravaillé plusieurs fois. Voire un dossier éditeur bien avancé. Certains dessinateurs amateurs croient que parce qu'ils sont capables de dessiner un pauvre personnage, ils sont à même de faire une BD. Ils oublient simplement qu'il faut être disponible à 100%, travailler 10 à 14h par jour ... et que ça ne paye pas.

:D - Ben si, ça paye. C'est toi qui va les payer pour faire ton dossier en y passant 10-14h par jour. Hein, Afigiboto ? C'est pas vrai ça ?

:( - Tu voudrais qu'on te paye pour faire un dossier ?!
 
En tout cas le gag de Trondheim est excellent :D
 
Bon, on a tous bien compris que la vie des auteurs de BD c'était pas forcément la petite maison dans la prairie.

Et accessoirement, que beaucoup de dessinateurs ne méritent pas leurs scénaristes, les vilains petits ingrats. Ou inversement, je suis pas bien sûr selon les posts des uns et des autres.

Et plus globalement, que si toutes ces feignasses voulaient bien bosser, la France elle en serait pas où elle en est, ma bonne dame.

C'est cool, on a bien avancé.
Et maintenant, on retourne travailler.
 
Statut
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
Retour
Haut