ouais mais bon, il avait déjà pré-publié dans Spirou, donc déjà payé et sous contrat... enfin tout ça me parait zarbi surtout quand il dit que l'album allait sortir de toute façon sans MMC...
Toi t'as pas écouté attentivement :p :wink: (faut dire que c'est assez long).
Je résume ce que dit l'auteur : d’après lui un album repéré sur MMC par un éditeur sera publié quoi qu'il arrive :
_Si il arrive à avoir au moins 10 000 euros de "subvention" cela fera en partenariat avec MMC.
_S'il n'y arrive pas, il sera édité de manière classique sans qu' MMC intervienne.
Si j'ai bien compris ce qu'explique le monsieur :)

Je précise que je suis ni pour ni contre ^^, je fais passer l'info c'est tout ^^ (il faudrait d'ailleurs avoir confirmation par d'autre sources que ça fonctionne bien comme ça )
 
ha? moi j'ai compris que c'est son exemple à lui et la promesse de son éditeur sur son projet
 
J'avoue que là j'ai pas le courage de tout réécouter ^^' mais j'avais compris ça (il en parle vers les 3/4 de l'émission si je me souviens bien).

Edit : J'ai retrouvé c'est à 41 minute qu'il explique ça.

De toute façon ça soulève un problème, c'est assez peu transparent comme fonctionnement, ça devrait être décrit clairement sur le site et je ne l'ai pas trouvé quand je l'ai cherché.
 
Je suis plutôt d'accord avec Svart. Et avec Henscher.

Et j'ajouterai que faut quand même avoir une grosse paire pour faire croire a des gens qu'on peut se faire du pognon sur une BD quand on est même pas foutu de payer ses auteurs correctement.

Pour mois les programmes comme kickstarter c'est l'avenir de pas mal de choses, par contre il pose le problème de la distribution et il exige des concepteurs de projets une grande capacité d'organisation et de prévision. Si ton projet BD marche et que t'en vends 50 000 il faudra bien les stocker, les envoyer etc, et LA ça peut être intéressant d'aller négocier avec un éditeur qui dispose des structures ou qui pourra au moins embaucher le personnel et produire correctement les choses.

Pour nous, devant notre petite porte de petit éditeur, on continue à aller chercher les projets et à les traiter comme des vrai livres, on continue à prendre des risques aussi, alors qu'on a pas la moitié du quart des reins des majors de la BD. MAIS BON. Au moins on a bonne conscience et on les aime les auteurs. On a aussi tendance à pas prendre le public pour des cons, question d'éducation probablement.
 
kness":2bbn5zsa a dit:
Pour mois les programmes comme kickstarter c'est l'avenir de pas mal de choses, par contre il pose le problème de la distribution et il exige des concepteurs de projets une grande capacité d'organisation et de prévision. Si ton projet BD marche et que t'en vends 50 000 il faudra bien les stocker, les envoyer etc, et LA ça peut être intéressant d'aller négocier avec un éditeur qui dispose des structures ou qui pourra au moins embaucher le personnel et produire correctement les choses.
Oui avec un éditeur ou un distributeur. Un échange de bon procédés est possible je pense, sans aller parler de contrats d'exclusivité et je ne sais quoi... Tout le monde peut y gagner.
Il faut aussi savoir évaluer le budget nécessaire, c'est pas donné à tout le monde.
Elle est la la mutation du métier. Et je me dis que c'est tant mieux.

kness":2bbn5zsa a dit:
Pour nous, devant notre petite porte de petit éditeur, on continue à aller chercher les projets et à les traiter comme des vrai livres, on continue à prendre des risques aussi, alors qu'on a pas la moitié du quart des reins des majors de la BD. MAIS BON. Au moins on a bonne conscience et on les aime les auteurs. On a aussi tendance à pas prendre le public pour des cons, question d'éducation probablement.
Je pense aussi que ce genre de structure à taille humaine pourra survivre. Il faut juste pas accepter de rentrer dans le jeu et le rythme imposés par les majors. Le seuil de rentabilité d'un livre est tout autre quand il est plus question de bouffer et d'essayer de continuer à faire ce qu'on fait que de faire du profit.
Mais ça c'est parce que je suis un con d'idéaliste ^^.

Ha pis je viens de voir, je dois corriger un truc: MMC a des contreparties aussi, notamment pour qui investit 1000 euro, il gagne le droit de passer une demi journée avec les auteurs. Quand je parlais de prostitution... :D , avec proxénète en plus, parce que la thune va pas dans votre poche...c'est du joli tiens.
 
J'ai trouvé ça aussi sur MMC BD (récompenses):

10 euros : retour financier, contenu VIP.
20 euros : télécharger l'album gratuitement (pas gratuit si tu paye 20 euros) :p
50 euros : Ex libris + dédicace envoyé chez soi.
200 euros : Album dédicacé envoyé chez soi.
500 euros : remerciement dans l'album, vous vous rendez compte, votre nom dans un album, vous allez devenir une star !
1000 euros : Une demi journée VIP avec les auteurs.

J'ai pas très bien compris.
 
ahaha awesome
 
10 000 E : relation sexuelle avec l'auteur.

mais LOL. En tous cas bravo, c'est une belle officialisation de la vente de dédicace.
Et dans tous les cas y a un album envoyé ou pas du tout, parceque c'est quand même la base non?
 
C'est que je ne suis pas tellement fan des anglicismes. A moins qu'ils n'évoquent un concept original.
Est-ce le cas pour ce que tu appelles kickstarter ? Je connais le kick sur ma bécane, mais pas encore trouvé sur ma BD ...
 
Ça tombe bien, je cherche un éditeur pour mon projet d'art book cartonné de 1.2m par 2.5m, dos toilé en or, couv avec tout les pantones possibles histoire de bien me démarquer en librairie. La couv se déplie et forme une bulle avec les images, ainsi, le lecteur peut s'asseoir au milieu et être réellement immergé dans mon univers.
Les précommandes à 200 euro ça me botte bien, on en reparle?

Bon plus sérieusement, ce qui serait intéressant c'est si des auteurs qui "utilisent" MMC qui passent par là témoignaient également.
Parce qu'on daube dessus, mais p'tet qu'en vrai c'est bien.
En tout cas c'est toujours plus intéressant d'avoir 2 sons de cloche.
 
Comment ça marche ?

Pour les internautes…

Vous pouvez d'ores et déjà miser sur votre projet coup de cœur parmi les neufs déjà proposés en achetant des parts (une part = 10 euros). Vous deviendrez alors internaute-éditeur et vous serez amené à donner votre avis sur des décisions stratégiques comme celui de la couverture.


Pour les auteurs…

Tous ont leur place sur MMC BD. En se créant un compte, ils pourront présenter leur projet, proposer une page personnalisée, exposer leurs planches et dialoguer avec toute la communauté. Le GLBD (Groupement des Libraires de Bandes Dessinées) pourra ainsi les conseiller et les orienter sur leurs travaux s'ils le souhaitent.


La sélection des projets...

Les projets qui bénéficient d'une jauge proviendront directement des inscriptions sur le site mais également des canaux classiques des maisons d'édition. Pour être édité, ils devront atteindre au moins 10000€ de mise. Le maximum est fixé à 25000€.

Ben je pense que MMC BD c'est fait pour ceux qui sont vraiment au bout du rouleau (qui sont prêt a donner leur projet et les droits d'exclusivités s'il le faut) ou les gens qui veulent absolument se faire connaître et être vue, histoire d'être vue et gagner un tout petit peu de notoriété. J'ai jamais compris en quoi être vue sur internet pouvait donner plus de chance de signer, de réussite et tout, surtout si c'est pour passer par un intermédiaire comme MMC pour repasser chez Dargaud, Dupuis ou Le Lombard et repasser par des vautours qui pensent s'en payer une bonne part. Et quand tout le monde est passé et a pris sa petite commission, enfin la paix ... Autant prendre un raccourci, envoyer directement chez l'éditeur ? J'aime bien les mecs qui pensent qu'en passant par MMC il y aura forcément plus de réponse de l'éditeur que s'ils envoient le dossier direct chez l'éditeur, y'aura pas plus de réponse de celui ci... mais plus d'attente en plus de ne pas pouvoir aller voir d'autres éditeurs entre temps.

En se créant un compte, ils pourront présenter leur projet, proposer une page personnalisée, exposer leurs planches et dialoguer avec toute la communauté.

XD Il y aura également, pas plus de critiques et de retour de fan ou d'auteurs (pro/amateur/confirmé) que sur CFSL ou Deviant-Art ou un autre site communautaire artistique ... un argument de vente presque inutile ...

C'est fait aussi pour les mecs qui croient que sur internet, il est facilement possible de faire 10 000 euros avec seulement 10 euros de mise au départ, comme l'explique beaucoup de publicités mensongères. C'est du jeu d'argent et encore, j'ai plus de chance de récupérer ma mise en achetant et grattant un jeu de la française des jeux.

Pas une aide aux fans ou aux artistes mais une aide aux producteurs et maisons de disque.

http://fr.techcrunch.com/2010/11/22/mym ... y-limites/

Et des chiffres, attention ici en musique et dans ce qu'ils ont fait de mieux ... Grégoire. En BD ... oui bien sure, on imagine que c'est mieux, ce sera mieux, c'est bien connu la BD ça rapporte dix fois plus que la musique. ^^; Curieux de connaître les chiffres en BD.

D'après nos calculs, chaque internaute touchera en moyenne 1060 euros (pour 200 euros misés). Warner Music Group, dont le rôle était réduit à la distribution du CD, touchera 1,4 millions. Explications.

http://www.numerama.com/magazine/11728- ... arner.html
 
Retour
Haut