[BD] Ted Bundy (Soleil) - sortie 27 janvier - up p4

New Member
Messages
282
Score de réaction
0
Points
0
Petit up sur ce 2eme tome de la collection Serial Killer que j'écris (après Ed Gein).

Un essai de cover par Olivier Peru, le truc a été poussé ensuite je vous montrerai ça

roughbundyv3ma2.jpg


Et une page "d'entrée en matière" par Alessandro Vitti

vittitedbundypage02bcm4.jpg


Un peu de trash avant un peu plus de trash...
 
New Member
Messages
282
Score de réaction
0
Points
0
hahahaha, oui mais non...

Je n'avais point inscrit : "'Al Bundy", mais il y aussi une histoire de famille dysfonctionnelle dedans LOL
 

Kim

Moderator
Messages
3,041
Score de réaction
2
Points
38
Et on aura droit à ce fameux premier procés de Bundy où il assure lui même sa défense ?

Question: Aprés Ed Gein et Ted Bundy, à quand Edmund Kemper ?
 
New Member
Messages
282
Score de réaction
0
Points
0
Kim : après ces deux one-shits je retourne à des tomes plus... enfin moins... donc différents LOL (que ce soit chez Carabas ou Soleil) Mais Kemper sera peut être traité ultérieurement par une autre équipe.
Il y aura plusieurs passages de la bio de bundy en prison/jugement oui

Solac : merci, c'est le but. Immersion après travail sur la jeunesse. Mais ce n'est pas de la surenchère au sensationnel. je continue à explorer une piste que j'ai débutée avec Ed Gein...

:wink:
 
New Member
Messages
4,323
Score de réaction
0
Points
0
Salut,
Niveau dessin rien à dire, ça a l'air classe.
J'ai plutôt envie de parler du thème.
Si j'ai bien compris c'est une collection dédié à des biographies de sérial killer, sans vouloir faire du politiquement correcte je trouve ça un peu abusé. Sachant que la plupart de ses psychopathes tuent en espérant se faire attraper un jour et avoir droit à une "reconnaissance" est-ce que finalement vous ne rentrez pas dans leur jeu en augmentant leur notoriété.

Le fait de faire des histoires de sérial killer fictif (ou plus ou moins fictif, voir les diverses digressions autour de Jack) je peux comprendre que ça puisse plaire a certain et avoir un certain intéressés. Mais de là à faire leur biographie, franchement je trouve qu'il y a quelque chose de malsain la dedans.

Je vais passer pour un vieux ringard à une époque où la télé réalité pousse le voyeurisme à son paroxysme mais j'aimerais savoir comment toi tu abordes la question en tant que scénariste ? Quel intérêts trouves-tu dans le sujet ?
 
New Member
Messages
282
Score de réaction
0
Points
0
Hop j'ai répondu à cette approche dans l'autre post sur Ed Gein

Pour ma part, je ne contribue en rien à la glorification, idéalisation de ce genre de tueur. La plupart d'entre eux ne sont pas des psychopathes mais des gens peu intelligents qui n'ont simplement aucune limite quant à la gestion de leurs pulsions/frustrations. Hannibal Lecter a fait beaucoup dans l'exagération de cette surcriminalité où le tueur récidiviste est tout puissant.

J'ai tenté de mener à terme une thèse en socioanthropologie sur le sujet de la représentation des serial killers (en même temps que j'écrivais pour le Journal de Mickey lol): j'ai sabordé le travail pour continuer à enseigner et à écrire de la BD pour me divertir et m'exercer sur des challenges narratifs.

On m'a confié ces deux one-shots, sachant que j'avais aussi les connaissances pour le faire mais j'ai tenté de mon côté de travailler énormément sur la fictionalisation de ces biographies : en évitant la surenchère (oui il y a des scènes chocs mais il s'agit aussi d'être réaliste et de rythmer la narration) mais surtout en travaillant sur des contextes socio-historiques, médiatiques et idéologiques.

Je ne centre pas sur les tueurs avec du voyeurisme morbide, mais je reviens à une époque de façon détournée. Pas d'enjeu de notoriété pour mes BD sur ces tueurs, bien des films ont été faits sur eux plus ou moins réalistes et extrêmes : ce n'est pas mon angle d'attaque.

La fascination pour les tueurs me gène particulièrement, je m'en détache. Rien de malsain dans mon travail, je te rassure. Juste la chronique de criminels déviants à replacer dans le contexte de leurs actes.

En tout cas, merci de ton intervention sur ce post. ça fait aussi avancer le schmilblik :mrgreen:
 
New Member
Messages
1,522
Score de réaction
0
Points
0
@samuelovitch : Bah regarde tout le tintouin qu'ils ont fait sur Mesrine, à croire que c'est un héros et un martyr ce mec ... On va en pleurer bientôt ...

@Dobbs : comme toujours :Luvluv: , j'ai une petite question un peu indiscrète :oops: comment tu fais ton encrage ?
 
New Member
Messages
1,413
Score de réaction
0
Points
0
C'est vrai que la question ne m'a pas tilté tout de suite. Après si on reste dans le domaine du fictif, moi personnellement je n'y vois pas trop de problème (avec un public averti je précise). Je suis assez d'accord avec toi sur le reste Dobbs.
 
New Member
Messages
4,323
Score de réaction
0
Points
0
Dobbs : Merci de m'avoir répondu, c'est intéressant de connaitre la manière dont tu abordes la question.(désolé de te faire répété j'avais pas lu ton précédant post)

@rc'n gel : Je place pas tout sur le même plan, on a tous ses tabous et limites personnelles. Pour moi les sérials killers c'est vraiment quelque chose de particulier et si j'ai posé la question à Dobbs c'est aussi parce qu'en tant que scénariste c'est un sujet que je ne pense pas pouvoir aborder, en fait ça dépasse les limites de ma tolérance (j'ai pas pu regarder plus des 15 première minute de Zodiac :) ) du coup je voulais en savoir un peu plus sur ses motivation :)

Solac : En fait c'est exactement ça qui me gène pour moi en faisait une biographie même romancée on est plus vraiment dans le fictif. En tout cas Dobbs a trés bien expliqué son point de vue la-dessus, je ne suis quand même pas entièrement d'accord, mais il en faut pour tout les gouts :wink:
 
New Member
Messages
244
Score de réaction
0
Points
0
Quel atroce accouchement ! :)

J'aime vraiment bien ! Chouette tout ça.
 

Kim

Moderator
Messages
3,041
Score de réaction
2
Points
38
Dobbs":245jystf a dit:
La plupart d'entre eux ne sont pas des psychopathes mais des gens peu intelligents qui n'ont simplement aucune limite quant à la gestion de leurs pulsions/frustrations.

Tout dépend ce qu'on entend par "intelligents". Je ne pense pas qu'on puisse dire que Ted Bundy avait un QI en dessous de la moyenne (loin de là). Si on se fie au QI, il y a de tout chez les serials killers.

En revanche, il est vrai qu'ils n'ont souvent pas de limite quant à la gestion de leurs pulsions/frustrations.
 
New Member
Messages
1,663
Score de réaction
0
Points
0
C'est une belle planche, mais je trouve l'ellipse entre l'avant-dernière et la dernière case un poil importante. N'ayant pas les textes, il est difficile de juger. Si ton texte est en voix off, ça passera sûrement bien mais si ce sont des dialogues...
Graphiquement, rien à redire, c'est du beau boulot.
 
New Member
Messages
467
Score de réaction
0
Points
0
(j'ai pas pu regarder plus des 15 première minute de Zodiac )

Quel Zodiac? Le chef d'oeuvre de Fincher ou l'autre daube de chais plus qui? :D Parce que bon, un bon film se serial, enfin, le meilleur, ca reste Seven, de Fincher encore!

Bref, sinon, la planche est splendide, bravo! Et niveau scenar, on se sent de suite plongé dans le schmilblik!
 
New Member
Messages
1,522
Score de réaction
0
Points
0
Arkash":f32x3c95 a dit:
Quel Zodiac? Le chef d'oeuvre de Fincher ou l'autre daube de chais plus qui? :D Parce que bon, un bon film de serial, enfin, le meilleur, ca reste Seven, de Fincher encore!

Absolument pas d'accord, perso je me suis fait grave ch.. devant Seven :? Par contre j'ai adoré Fight Club :) , mais ça n'a rien à voir.
 

Kim

Moderator
Messages
3,041
Score de réaction
2
Points
38
Bon, si on recentrait le débat et qu'on évitait de parler de Fincher et ses films.

Dobbs -> J'ai du mal à comprendre la raison des écrans de télé multipliés au niveau de la couverture par rapport à l'histoire de Bundy. Est-ce en raison du tapage médiatique lors de son arrestation (mais vu que ce tapage se réitère pour chaque nouveau tueur en série, je ne sais pas si cela serait vraiment marquant) ?

Je serai curieux de voir la planche de présentation colorisée.
 
New Member
Messages
282
Score de réaction
0
Points
0
Arkash et fafou : merci beaucoup

@rc@ngel : je n'encre point, je ne suis que l'humble scénariste qui est incapable de faire ne serait-ce que des bonhommes batons... alors t'as qu'à voir... hehe

En fait...

maru : certes l'espace temporel intercase est plus important ici, mais la découverte du corps est ici (à mon sens) moins importante que son impact émotionnel sur les jeunes étudiants. L'ellipse n'est pas si grande que ça mais nette par rapport aux autres strips.

kim : la notion de QI tu sais...
En ce qui concerne cette couv : la TV est vue comme une forme analogique (Bundy est connu pour être le plus transformiste de tous, d'où plusieurs images fragmentaires / l'image renvoyant aussi à de nombreux actes criminels commis par lui) et référente (il est le premier tueur en série à avoir réellement été surmédiatisé par ce média). L'important n'est pas encore une fois Bundy, mais les effets et le contexte... (on ne voit donc Bundy que de dos, et encore une fois pas de façon réaliste)...

La couv définitive a connu des "évolutions" par rapport à l'esquisse de départ

:mrgreen:
 
New Member
Messages
282
Score de réaction
0
Points
0
Hahaha

Pas grave, c'est une erreur bien sympathique

Je me contente d'écrire et c'est déjà beaucoup, dessiner je laisse ça aux malades ultraperfectionnistes avec X années de labeur techniques et anatomiques dans les doigts...

:mrgreen:
 
Haut