Gobelins, Supinfocom ou ESMA ?

Tous les sujets concernant les études, les cursus et les écoles. Merci de rester poli et courtois même lorsque vous abordez de mauvaises expériences éducatives.

Gobelins, Supinfocom ou ESMA ?

Message non lupar lanimam » 09 Mai 2014, 13:18

Bonjour à tous,

C'est la grande question que je me pose depuis des années et qui reste toujours sans réponse...

J'ai longtemps pensé que le "classement" était :
1. Gobelins
2. Supinfocom Arles (oui, Valenciennes va pas très bien depuis quelques changements de direction)
3. ESMA

Mais depuis quelques temps, les gens avec qui je parle me disent que c'est plus vraiment ça.
J'ai parlé avec quelques étudiants à l'ESMA (donc peut être pas complètement objectifs) qui m'ont dit que les Gobelins c'était fini, que c'était de la 2D et que y avait plus de travail là dedans, que Supinfocom c'était plutôt des artistes pas trop travailleurs et que l'ESMA (Montpellier) les avait dépassé.

Donc je demande votre aide pour m'éclairer...
Parce que j'ai passé l'entretiens de l'ESMA qui s'est plutôt bien passé, j'ai eu Supinfocom, mais je n'ai pas eu les gobelins... donc pour avoir les gobelins y me faudrait partir pour un année de prépa (j'ai pensé à Émile Cohl ou l'Atelier d'Angoulême).

Maintenant y faut que je fasse un choix...
Merci d'avance pour vos réponses :)
lanimam
Ersatz
 
Message(s) : 6
Inscription : 09-05-2014
a noté: 0 fois
a été noté: 0 fois

Re: Gobelins, Supinfocom ou ESMA ?

Message non lupar Pockk » 14 Mai 2014, 13:45

Ton sujet devrait être en section éducation mais tant que je suis là je vais commenter car ton message m'a un peu fait bondir ^^;

Le souci n'est pas "ce n'est plus vraiment ça" mais plutôt "ce n'est pas ça et n'a jamais été ça"
Tu compares des formations différentes, à Gobelins ils font (encore) de la 2d et pas à l'ESMA ou sup (même si, à Valenciennes du moins, ils abordent l'anim en 2d mais n'en font pas autant)

Il y a encore du boulot dans la 2d faut pas dire n'importe quoi,
Et quand bien même la 2d se ferait plus discrète sur le marché du travail on peut très bien faire du concept pour de la 3d en ayant une formation 2d par exemple. Et je peux t'assurer qu'avec la formation à Gobelins tu peux avoir un boulot en animateur 3d et avoir un très très bon niveau au même titre qu'un étudiant de Supinfocom

Il faut aussi éviter de trop écouter des étudiants peu scrupuleux de dénigrer des formations qu'ils n'ont pas suivi, surtout si leurs propos sont teintés d'auto suffisance (je me base sur ce que tu rapportes)
Si tous ne sont pas travailleurs à Sup de nombreux étudiants le sont. De ce que j'ai entendu c'est plutôt l'ESMA qui aurait cette réputation, même si Montpellier semble échapper davantage à ces critiques que Toulouse.

Valenciennes va plutôt bien, je n'ai rien entendu de tel. Il est vrai que Rubika implique de nombreux changements. Mais le fait que Supinfocom Arles se détache de Rubika très bientôt (c'est peut-être déjà fait je ne sais pas) ne garantit pas que ça va rester bien.. Pour moi Arles ça restera l'école dont est sorti un western avec deux cowboys-bites à cheval ._.
Mais un étudiant de Arles a aussi sorti ceci il y a peu :
https://vimeo.com/93175979
Ce qui est selon moi à des années lumières des films de l'ESMA.. car les films de l'ESMA sont un peu... ah non, ils "les ont dépassés" pardon ^^

J'ai entendu beaucoup de bien de Valenciennes honnêtement, même s'il est possible qu'il y ait des points négatifs. Mais aucune école n'est parfaite, et je pense que ni Sup Arles ni Gobelins ni l'ESMA n'échappent à cette règle.
Personnellement je suis en DMA à l'ESAAT et je n'ai aucun intérêt à prendre parti pour l'une ou l'autre de ces écoles .. mon école a ses défauts aussi par ailleurs

Quoi qu'il en soit c'est pas l'école qui fait que les étudiants sont travailleurs ou pas, ça tu t'en fiches un peu.. Même si une école constituées uniquement de fainéants ne facilite pas l'émulation. Mais ce n'est pas le cas de Supinfocom Valenciennes ou Arles à mon avis
Tu choisis ce qui te servira le mieux en terme d'offre pédagogique, la motivation et le travail c'est à toi de l'apporter !
Avatar de l’utilisateur
Pockk
Capuccino
 
Message(s) : 436
Inscription : 16-04-2009
a noté: 1 fois
a été noté: 1 fois

Re: Gobelins, Supinfocom ou ESMA ?

Message non lupar Thorn » 14 Mai 2014, 17:34

(effectivement, téléportation en section "éducation")
Image
Avatar de l’utilisateur
Thorn
Torréfacteur
 
Message(s) : 3626
Inscription : 26-05-2004
Localisation : Paris
a noté: 2 fois
a été noté: 5 fois

Re: Gobelins, Supinfocom ou ESMA ?

Message non lupar lanimam » 15 Mai 2014, 20:19

Merci beaucoup pour ta réponse !

Oui je me doute que dans le story-board, le character design et tout ces métiers, y aura toujours du travail.

Supinfocom Valenciennes va mal depuis quelques temps, il y a eu une grosse polémique parce que les intervenants n'étaient plus payés et donc ne venaient plus, et apparemment l'enseignement se dégradait pas mal. Et en plus de ça il ont prévu de doubler leurs effectifs l'année prochaine, alors que d'année en année les étudiants qui sortent ont de plus en plus de mal à trouver du travail...
Mais Sup Arles et toujours sous la "tutelle" de la chambre du commerce et se porte plutôt bien (et va pas tarder à changer de nom pour s'émanciper complètement de valenciennes, ce qui en soit est peut être pas top).

Après l'ESMA (Montpellier, celle de Toulouse est vraiment loin derrière...) est une école qui s'améliore beaucoup et qui a une politique de travail assez rude. Chaque année les élèves qui n'ont pas assez bossé sont virés et la quantité de travail demandée est assez gigantesque, donc nombreux sont ceux qui ne réussissent pas à arriver jusqu'en 3ème année. Et c'est pas vraiment le cas de Sup qui garde tout les élèves de la première à la 5ème année.
Et rien qu'à voir leurs dernier films (monkey symphony, forward march, la vie en vert, l'incroyable marrec) on est loin des films moches d'y a quelques années.

Oui tu as raison, c'est pas l'école qui garanti la réussite ou non, mais ces grandes écoles ont l'avantage d'avoir un réseau de studios assez conséquent et les étudiants qui sortent trouvent généralement du travail assez rapidement je crois.

Mais je pense que le nom Gobelins fait toujours aussi bien sur un CV :)
lanimam
Ersatz
 
Message(s) : 6
Inscription : 09-05-2014
a noté: 0 fois
a été noté: 0 fois

Re: Gobelins, Supinfocom ou ESMA ?

Message non lupar Pockk » 17 Mai 2014, 08:21

La 2D sera là tant que les gens en voudront, s'il y a des passionnés d'animation 2D qui créent de superbes projets en 2D je pense que personne ne les arrêtera ^^

N'étant pas à Supinfocom Valenciennes je ne peux pas vraiment te contredire, je sais juste que 2 de nos intervenants à l'ESAAT vont aussi à sup et que l'intervenant qui suit notre classe n'est pas venu nous voir pendant longtemps car il donnait des cours à Supinfocom. Donc a priori il venait.. Le mieux est de demander directement aux étudiants !

Par contre ce qui est sûr c'est qu'il y a un concours pour entrer en 3e année, pour l'instant personne ayant passé ce concours n'est admis définitivement car ils attendent le conseil de classe des 2e années. A priori ils ne savent pas encore si tous les 2e années vont passer en 3e année et envisageraient de les remplacer par les gens extérieurs qui ont tenté le concours pour la 3e année. Donc c'est le même principe qu'à l'ESMA apparemment (sauf qu'à l'ESMA ils n'ont pas l'air remplacés)

Mais vraiment le plus simple est de contacter des étudiants dans les différentes écoles qui t'intéressent, avoir le point de vue interne pour une seule école ne t'aidera pas à faire un choix "en toute objectivité".

Gobelins ou Supinfocom oui ça fait toujours bien sur un cv en effet... mais si tu es mauvais tu es mauvais, il y a un moment où les gens t'embauchent car ils savent que tu peux faire un boulot professionnel de bonne qualité ^^

Pour les réseaux, le nom de l'école et ses relations avec les studios peut vraiment faciliter les choses, ne serait-ce que pour les stages. Par ailleurs ça me fait penser que si tu suis cette logique à Montpellier ou Arles tu n'as pas vraiment un "pôle d'animation" aussi important qu'à Paris/Angoulême/métropole lilloise
Du coup peut être que ça influe sur le nombre d'intervenants/leur qualité/leur diversité ? Il faut vraiment voir avec les étudiants pour ce genre de questions :)
Avatar de l’utilisateur
Pockk
Capuccino
 
Message(s) : 436
Inscription : 16-04-2009
a noté: 1 fois
a été noté: 1 fois

Re: Gobelins, Supinfocom ou ESMA ?

Message non lupar lanimam » 07 Juin 2014, 14:58

Désolé pour ma réponse tardive, j'avais 2 semaines d'examens j'ai un peu oublié le sujet...

Ah d'accord, je savais pas que ça fonctionnait comme ça pour l'entrée en 3ème année de Supinfocom, c'est bon à savoir !

J'ai parlé a une étudiante des Gobelins qui m'a effectivement dit que l'école comptait pas vraiment et que si on était motivé et travailleur, on réussirait, qu'on soit des gobelins ou d'ailleurs.
Et effectivement des étudiants de l'ESMA m'ont dit hier que toutes ces écoles donnaient des formations un peu similaires et qu'il fallait soi même sortir du lot.

Il m'ont aussi dit qu'ils avaient choisi l'ESMA pour son réseau car apparemment ils connaissent pas mal de monde des studios Dreamworks, Sony etc.
Par exemple cet année Christophe Serrand est venu pour faire quelques conférences (après être passé chez les Gobs).

Mais un autre m'a dit que l'ESMA connaissait pas tant de monde que ça, et qu'à la sortie c'était pas toujours facile, donc ça varie vraiment en fonction des avis...

Après tu as surement raison sur le fait que quand on est à Paris ou à Angoulème, on est plus dans un milieu qui favorise ce genre de contacts.


EDIT : Un classement mondial des école d'animation a été fait par un site américain (je crois) qui met les 3 écoles dans le top 10 :
http://www.animationcareerreview.com/ar ... page=0%2C9
lanimam
Ersatz
 
Message(s) : 6
Inscription : 09-05-2014
a noté: 0 fois
a été noté: 0 fois

Re: Gobelins, Supinfocom ou ESMA ?

Message non lupar Kichi » 18 Juin 2014, 02:13

Je plussoie totalement les propos de Pock, et oui les propos de ton premier message sont assez absurdes, mais Pock a su éclaircir tout ça, écoute la voix de la sageeesse.

_

J'ai une amie à l'ESMA, et une qui en est sortie. Effectivement, c'est une école qui en impose au niveau de la charge de travail. Ça se justifie par le fait que l'ESMA reste une formation en 3 ans (hors MANAA, optionnelle, et qui n'a rien à voir avec la 3D, c'est une MANAA assez standard : des bases en dessin, des bases en culture G...). Deux ans pour maîtriser tous les rudiments de la 3D, et un an pour le film de fin d'études. Deux ans, c'est peu, et donc forcément ils chargent les étudiants niveau boulot, pas mal de devoirs à rendre, d'exercices qui s'enchaînent, il faut tenir le rythme et enchaîner les nuits très courtes. C'est noté, c'est encadré, et effectivement plusieurs étudiants se font virer à la fin de chaque année (les moins motivés, ceux qui ne tiennent pas le rythme etc).

Ça peut donc être un avantage ou un inconvénient, en fonction de tes attentes. Si tu veux du condensé, que tu veux une formation professionnalisante en 3D sur une courte durée, c'est plutôt adapté. Cependant, la sélection se mise avant tout sur un chaleureux critère : la thune. Ce n'est donc pas extrêmement difficile d'y entrer, et ça se ressent au niveau de la motivation des étudiants à produire des projets personnels. Les projets de films ne sont pas très originaux, pas forcément très poussés narrativement ou esthétiquement.

_

A Supinfocom la formation se fait en 5 ans. Et c'est pas si mal que les études d'art durent un minimum de temps après le bac, car pour se démarquer dans le milieu professionnel, il faut profiter de la vie étudiante pour se développer, culturellement, techniquement, graphiquement. Et ça se fait pas du jour au lendemain. La sélection reste également assez basée sur la thune, donc on a aussi droit à des films assez "basiques" de gens qui n'ont fait que "suivre le mouvement". Mais il y a globalement plus d'émulation et la technique étant étendue sur plusieurs années, est un peu plus facile à mâcher. Les rendus des films sont généralement très poussés.

_

Par rapport aux Gobelins, avec la formation récemment passée à 4 ans, on va avoir droit à une année de full 3D (en 3e année) et une égale répartition des cours 2D/3D durant la premiere année. Donc exit le cliché du "Les Gobelins c'est la deudé un point c'est tout".

_

Mais comme le dit bien Pock, ce qui compte, quelle que soit l'école, c'est l'implication personnelle, la motivation, l'envie de réussir dans tel ou tel domaine et de se donner à fond. Les quelques court-métrages très bien réalisés de l'ESMA que j'ai pu voir proviennent de personnes qui se sont vraiment investies à fond pour développer leur style, leurs démarches et des projets en dehors des cours. C'est hyper important. Il ne faut pas attendre que tout te tombe dans les mains.
Avatar de l’utilisateur
Kichi
Champignon
 
Message(s) : 56
Inscription : 05-01-2009
Localisation : Paris
a noté: 1 fois
a été noté: 1 fois

Re: Gobelins, Supinfocom ou ESMA ?

Message non lupar waleeed00 » 14 Mars 2016, 06:46

A Supinfocom la formation se fait en 5 ans. Et c'est pas si mal que les études d'art durent un minimum de temps après le bac, car pour se démarquer dans le milieu professionnel, il faut profiter de la vie étudiante pour se développer, culturellement, techniquement, graphiquement. Et ça se fait pas du jour au lendemain. La sélection reste également assez basée sur la thune, donc on a aussi droit à des films assez "basiques" de gens qui n'ont fait que "suivre le mouvement". Mais il y a globalement plus d'émulation et la technique étant étendue sur plusieurs années, est un peu plus facile à mâcher. Les rendus des films sont généralement très poussés.
waleeed
waleeed00
Ersatz
 
Message(s) : 1
Inscription : 14-03-2016
a noté: 0 fois
a été noté: 0 fois

Re: Gobelins, Supinfocom ou ESMA ?

Message non lupar adneycandy » 01 Avr 2016, 10:54

J'ai entendu beaucoup de bien de Valenciennes honnêtement, même s'il est possible qu'il y ait des points négatifs. Mais aucune école n'est parfaite, et je pense que ni Sup Arles ni Gobelins ni l'ESMA n'échappent à cette règle.
Personnellement je suis en DMA à l'ESAAT et je n'ai aucun intérêt à prendre parti pour l'une ou l'autre de ces écoles .. mon école a ses défauts aussi par ailleurs
waleeed
adneycandy
Ersatz
 
Message(s) : 1
Inscription : 01-04-2016
a noté: 0 fois
a été noté: 0 fois

Re: Gobelins, Supinfocom ou ESMA ?

Message non lupar Leley » 03 Avr 2016, 16:46

Bonjour à tous, je suis nouvelle sur ce forum 0:)

J'ai l'impression d'être dans une impasse et j'ai besoin de quelques avis *-* Alors je me suis inscrite à plusieurs concours cette année dont Rubika (Supinfocom Valenciennes) et je compte aussi passer un entretien pour intégrer la première année en cinéma d'animation 3D, à l'ESMA Montpellier (j'habite à Montpellier).
Voilà le dilemme: si je suis prise à Rubika et à l'ESMA que devrais-je choisir? J'ai entendu des "rumeurs" sur Valenciennes et pas des bonnes [surprised] ..En revanche, quand je me renseigne sur l'ESMA, je vois plutôt de bons avis (sauf pour ce qui est de leur tri plutôt rude entre les élèves, bref).

Je pense que les deux écoles proposent une bonne formation, mais si je dois choisir, j'aimerais ne pas me tromper ou le regretter ;)


Merci d'avance :D
Leley
Ersatz
 
Message(s) : 1
Inscription : 03-04-2016
a noté: 0 fois
a été noté: 0 fois


Retour vers Éducation



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)