[Recrutement] Dessinateurs/trices pour collectif

Postez vos scénarios, scripts, synopsis.
Postez ici toutes vos recherches de dessinateurs BD svp .

[Recrutement] Dessinateurs/trices pour collectif

Message non lupar alfoux » 21 Avr 2017, 01:31

Bonjour,

Je m'appelle Alexis Hassler, je réalise des notes bds sur http://alfoux.blogspot.com ainsi que des scénariis d’albums jeunesse et de bandes dessinées, évoqués sur http://alexishassler.com/. Je travaille en ce moment sur trois projets d’albums avec respectivement les illustratrices Mathilde Millot (Menace sur le royaume), Mahaut Lemoine (On ne fait pas ça) et Thi-Maï (Rrrhhhiii, Rrrhhhiii). Mon premier projet, Ils m'énervent (album jeunesse à lire à partir de 3 ans), avec Elise Lesueur, sortira début 2018 chez Mazeto Square.

A côté de ces productions jeunesses, j’ai toujours eu un grand intérêt pour la bande dessinée, lecteur/dessinateur. Seulement, le monde de l’édition traditionnelle étant parfois bouchée, j’aimerais tenter l’aventure d’un collectif d’auteurs de bandes dessinées.

J’ai découvert il y a peu Attaque Surprise, http://www.attaquesurprise.com/secretcailloux, un collectif d’artistes proposant des fictions sous forme de bandes dessinées divisées en épisodes comme Les Cailloux qui brillent. Un système qui existe encore aujourd’hui dans le monde de la presse avec des magazines comme Spirou qui divise des bandes dessinées de 46 pages en général en 6-7 parties. Les magazines de mangas comme Shonen Jump utilisent le même principe mais avec des récits fleuves.

Lecteur depuis longtemps de blogs bds, j’ai remarqué qu’il y avait plein de talents qui s’exprimaient un peu dans leur coin sans forcément s’appesantir sur des récits plus complexes. Arriver devant une maison d’édition, si c’est le souhait du dessinateur, sans de réels récits structurés et publiés, ne met pas en position avantageuse. C’est pour cela que j’aimerais créer un site où nous pourrions publier des histoires complètes, en 24 pages, 46 pages classiques voire encore plus.

Comme la création d’une bande dessinée est chronophage, et que nous avons tous a priori des métiers plus alimentaires, les histoires seraient découpées en parties (idéalement 6, dans le cas d’une bande dessinée de 46 pages) où un dessinateur dessinerait une partie à chaque fois. Ce qui permettrait une diffusion assez régulière des épisodes de chaque récit.

Concernant la ligne éditoriale, j’aimerais mettre en avant majoritairement des récits complets (courts ou longs) mais l’idée de quelques comics strips (2-3) ne me gênent pas, voire de notes plus pédagogiques-documentaires (ce que je fais parfois). Les premiers scénariis d’histoires complètes viendraient de moi et embrasseraient divers genres comme l’enquête style steampunk français, le récit fantastique à base de yokais, etc. Bien évidemment, tout projet peut venir de tout membre du collectif, chaque projet étant débattu pour que ce dernier arrive à maturité.

En résumé, ce que l’on fait dans le collectif :

    Participer à un collectif -> échange via un groupe FB privé.
    Ecrire un scénario, avec l’aide des autres membres (si on veut en écrire un)
    Note importante : les scénariis venant de moi proposent un synospsis, un séquencier et une continuité dialoguée à définir avec le dessinateur (autrement dit, la composition de chaque planche et les dialogues. J’ai ma petite idée mais je suis ouvert à toute discussion bien évidemment).
    Dessiner des fragments d’histoires complètes (Exemple 7-8 pages par mois pour un récit de 46 pages)
    Fréquence : 1 fragment par mois, idéalement 1 fragment d’histoire par semaine lorsque le collectif sera bien formé et bien rodé.
    Attention : Il est également possible de faire un récit court de temps en temps. La série Freaks Stories par exemple proposerait des récits de 12-16 pages maximum. Un auteur par histoire. Histoires indépendantes donc pas de pression de temps.

Chaque récit sera publié sur un Tumblr à la manière du collectif Attaque Surprise (regroupant sous des catégories chaque récit avec des liens vers chaque épisode).

Comme tout travail mérite salaire, voici les possibilités pour rémunérer les artistes (tout cela prendra du temps, je ne le cache pas, mais c’est une première étape. On pourrait diviser en pourcentages l’argent collecté pour chaque récit) :

    Patreon -> des mécènes nous soutiennent, entre 2 et 10 dollars.
    Tipee -> même système, en euros.
    A noter, les contreparties au maximum seront un partage des artworks, crayonnés voire réalisation d’un portrait pour la plus grosse donation.
    Mise en vente d’illustrations sur Redbubble, Society6 -> sites proposant des produits dérivés. Chaque produit dérivé acheté permet d’obtenir un gros pourcentage sur la vente.
    Les récits terminés et les plus aboutis :
    Éditeurs traditionnels -> monter un dossier via InDesign pour chaque récit structuré et valant la peine d’être publié.
    Publication basée sur le crowfunding pour publier nos histoires sous la forme de fanzines : Ulule
    Publication basée sur le crowfunding par des éditeurs “participatifs” : Sandawe.

Le projet prenant place, nous pourrons nous appuyer pour la communication sur :

    Les multiples sites/blogs bds qui existent.
    Les Youtubers abordant ce média de la bande dessinée.
    Les sites culturels plus généralistes.
    Les réseaux sociaux : Facebook, Twitter.
    Grand Papier qui permet la diffusion de bandes dessinées.
    Youscribe qui permet également la diffusion d’oeuvres numériques (bandes dessinées ou non).
    Les blogs/sites respectifs des artistes engagés dans le collectif (miser sur la fan base de chacun).

Actuellement, mi-avril, nous sommes quatre auteurs/dessinateurs : Marine Calandra (infographie/illustration), Lénaïc Thomas (bande dessinée), GabhLéah (bande dessinée) et moi-même (scénariste, bande dessinée). Nous visions un total de 6-7 auteurs pour commencer à planifier convenablement les publications.

Nous cherchons aujourd'hui en priorité des auteurs pour travailler sur notre série longue : Police des Yokais Français (PYF).

A bientôt

Alexis Hassler
hassleralexis@gmail.com
alfoux
Ersatz
 
Message(s) : 5
Inscription : 21-04-2017
a noté: 0 fois
a été noté: 0 fois

Re: [Recrutement] Dessinateurs/trices pour collectif

Message non lupar Kim » 21 Avr 2017, 16:22

La démarche est interessante, toutefois …

Lancer un tel projet demande des compétences autres que critiquer des bds ou lancer quelques projets signés chez des petits éditeurs. Sans faire injure à tes compétences scénaristiques, lancer une web série demande d'autres compétences, souvent plus proches de celles d'un directeur de collection. Par exemple : T'y connais tu assez en dessin pour reconnaître des dessinateurs qui cachent leurs défauts de dessin, derrière des effets « systématiques » ou des de couleurs par exemple. Voir un dessinateur avec un oeil critique en connaissant le dessin dans ses bases, en sachant quel défaut untel ou untel cache volontairement ou involontairement, n'est pas forcément quelque chose qui s'apprend quand on est scénariste amateur et amateur éclairé.

En mettant cela en avant, je ne mets pas en doute tes capacités, je tiens juste à signaler que les chefs de projets se lançant sur ce genre de webséries, ont souvent fait des études graphiques. Ils savent dessiner et ont déjà un réseau. Le porteur des « Cailloux qui brillent » par exemple, est sorti de St Luc et tient un blog perso depuis quelques années. Thomas Cadène, pionnier de la web-série avec les « Autres Gens », avait publié plusieurs albums solo. Bref, ils avaient un œil de dessinateur.

En te lançant, tu vas aller vers des dessinateurs amateurs de niveaux différents. Tu risques de te faire « tromper », de travailler avec des gens qui ne connaitront pas la pression. Tu devras leur mettre aussi la pression car un épisode publié ne peut avoir deux semaines de retard sur l'ensemble. Tu auras toutes sortes de gens, certains qui laisseront tomber le projet en cours etc. Il faudra aussi que tu aides certains dessinateurs. Bref, que tu fasses en partie le boulot d'un directeur de collection.

Pourquoi est-ce que j'écris cela ? Parce que si tu veux que ton projet tienne, il te faudra des collaborateurs de qualité, des gens que tu sauras détecter et qui ne te floueront pas. Sans qualité, sans rigueur, il y a de fortes chances que ton lectorat s'érode.

Une chose importante aussi, c'est ta façon de voir ton projet. Vu le format de pagination que tu demandes (6 pages à faire, des parties de 24 pages et 46 pages), tu ne t'es pas détaché de la structure traditionnelle de la BD. Tu espères être publié. 6 pages, c'est énorme pour un dessinateur amateur en terme de dessin. Surtout si cela doit être un minimum chiadé. Les planches des « Cailloux qui brillent » sont-elles des planches bd ? Non, c'est une narration adaptée au web plus qu'au papier. Une narration qui du coup, n'est pas pensée de la même façon qu'une planche BD en terme d'effets scénaristiques. Prépublier sur le web n'est pas le même taf que prépublier en BD. La prépublication façon « Spirou » avec l'école « effet de surprise en bas de page », prépublication portée par un gros éditeur (avec toute la structure d'encadrement allant avec), n'a pas les mêmes moyens que la prépublication en ligne.

Voilà pour my two cents,

Kim
Avatar de l’utilisateur
Kim
Gringo
 
Message(s) : 2924
Inscription : 18-09-2004
Localisation : Périgueux
a noté: 30 fois
a été noté: 29 fois


Retour vers Scénario



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron