Débat

tous les sujets inutiles, inclassables, etc.

Débat

Message non lupar Lily Midnights » 28 Mai 2013, 08:44

Comme vous pourrez le voir sur le sujet que j'ai ouvert récemment ( viewtopic.php?f=39&t=75840&p=1338756#p1338756 ), mon style de dessin se rapproche (beaucoup) du manga. Passionnée depuis très tôt de ce genre, j'ai appris à dessiner dans les mangas et, de plus en plus passionnée d'illustration, je me suis finalement inscrite en MANAA. Seulement voilà : dès qu'il s'agit de dessiner un modèle ou un portrait, les professeurs comme les élèves commentent "ça fait un peu manga", comme si il s'agissait d'un défaut et même pire, du seul défaut que présente mon travail. Si j'exprime d'une manière ou d'une autre cette passion à travers un travail d'art plastique ou un exposé, non seulement cela est considéré comme manquant d'originalité, mais je suis tout de suite "trop enfermée dedans", comme si j'étais incapable de m'intéresser à autre chose que cet univers "trop pauvre" ! Pourtant non, ce n'est qu'une passion, comme d'autres sont passionnés par Tolkien et la mythologie nordique, et cela ne m'empêche pas de m'émerveiller devant les illustrations de Benjamin Lacombe ou de m'enthousiasmer devant les aventures de la BD Long John Silver.

De là viens mon interrogation, car j'ai l'impression que le manga est victime d'incompréhension. Le manga est-il encore une "sous-catégorie" de la culture en France ? (entre guillemets, car j'estime qu'il n'y a pas de sous culture ). Est-ce un problème culturel, un trop grand nombre de codes étrangers véhiculés ? Est-ce parce que la culture manga n'est pas encore assez implantée en Europe ? J'entend par là qu'on nous berce de personnages Disney et autres Tintin et schtroumpfs pendant notre enfance par exemple, sans considérer la possibilité de regarder Mon voisin Totoro en famille. En bref : pourquoi le manga n'est-il pas considéré avec autant de sérieux que les autres genres ? J'aimerais avoir votre opinion !
Avatar de l’utilisateur
Lily Midnights
Microbe
 
Message(s) : 48
Inscription : 18-05-2013
a noté: 0 fois
a été noté: 1 fois

Re: Débat

Message non lupar @rc'n gel » 28 Mai 2013, 11:16

Le manga pas assez implanté en Europe, franchement je ne pense pas. Maintenant, nous sommes à un carrefour d'influence avec un fort historique de la BD franco-belge. Ta remarque pourrait tout à fait être copiée-collée en changeant "manga" par "comics".

Dans les années 80, effectivement le manga était méconnu et on en a découvert l'ampleur par la fenêtre des animes. La connaissance du manga aujourd'hui est incomparable par rapport à ce qu'elle était, et contrairement au passé, de moins en moins de gens limitent le manga au shonen/shojo.

Par contre, il est vrai que le graphisme du manga est très codifié (même dans sa diversité) - tu pourras en discuter sur le forum avec KARA par exemple, qui fait du manga à la sauce européenne, avec sa propre personnalité. Et je pense que c'est en cela que les autres pensent que ça te "limite" dans tes approches.

Enfin, c'est certain que faire du manga n'est absolument pas original : tous les gamins/ados depuis une bonne dizaine d'année veulent faire du manga, bien plus que ceux qui veulent faire du comics. Et bien souvent, simplement pour "copier" les personnages de leur anime favori, et appelant "manga" ce qui en fait est du shonen/shojo et n'est qu'une partie de l'univers manga.

Tu parles d'incompréhension et de manque de sérieux, mais c'est une question surtout de génération : nos parents nous ont vu - je parle en tant que vieux né avant les années 80 - regarder des animes plus ou moins recommandables (je rappelle que Ken le survivant passait tranquillement devant les yeux des gamins de 10 ans, ainsi que les délicieuses naïades de Cobra) et avec des codes complètement étrangers et une incompréhension totale de notre intérêt pour eux. (Je regrette d'ailleurs la liberté de ton de l'époque, quand on a connu ça, on souffre vraiment de l'ultra poliquement correct et la censure morale exacerbée d'aujourd'hui ... mais trève de digression).

Pour ton histoire de voisin Totoro face aux Disneys et aux Tintins, là encore c'est non seulement une question d'époque mais de culture : les "codes" Disneys datent du début du 20e siècle, et les Tintin du milieu de ce même siècle, donc la plupart des gens est habituée à les cotoyer depuis longtemps, bien plus que les codes asiatiques en général, et là l'Histoire avec un grand H nous rattrape, car c'est aussi lié au contexte géopolitique (séparation des blocs pendant la guerre froide et même avant pendant la 2e guerre mondiale) mais aussi aux moyens de l'époque : internet n'existait pas, les avions avaient encore des hélices et de ce fait les ouvrages ne circulaient qu'en format papier. De même l'animation manga est plus jeune que l'animation à la Disney, donc ça renforce ce que j'exposais ci-avant.

Si tu veux faire du manga, fais du manga. Assumé et proclamé. Mais ne fait pas du simili manga, du manga "qui voudrait se faire pardonner d'en être". Et tu verras qu'en assumant pleinement tes choix, ton auditoire sera bien plus ouvert : ceux qui n'aime pas le manga se désintéresseront, mais tu vas en gagner d'autres. Et par pitié ne soit pas un de ces sempiternel geignards qui pose le manga en victime, en vilain petit canard, haï et méprisé par les autres courants.
Quand on voit l'influence que le manga a eu sur le cinéma (je ne parle même pas de l'animation, si les animes comics américains sont aussi bien animés aujourd'hui, c'est beaucoup grace au génie de l'animation japonaise) et même sur les autres courant BD ( l'influence du manga sur le comics est très flagrante, sur la BD franco-belge, un peu moins mais présente tout de même : Il y a parfois certains "codes" dérivé du manga dans Lanfeust par exemple, ehhhh oui :) ), il est bien illégitime de dire que ce courant est honni et dévalorisé.

Enfin, on pourrait aussi parler de la partie narration du manga dont tu n'as pas parlé mais qui est aussi extrêmement codifiée.
Un super dessinateur sans un scénar en béton, c'est un Stradivarius avec lequel on jouerait "Au clair de la lune"
Mon Blog Mon DeviantArt Mes lines à colorier en Arena Ma page Fesse Bouc (need des fans !! :) )
Avatar de l’utilisateur
@rc'n gel
Pilier de comptoir
 
Message(s) : 1523
Inscription : 01-10-2008
Localisation : Toulouse
a noté: 174 fois
a été noté: 12 fois

Re: Débat

Message non lupar Lily Midnights » 28 Mai 2013, 12:25

Merci beaucoup pour ta réponse très détaillée à mes questions et pour le temps que tu leur a accordé, ça me permet d'avoir des confirmations sur ce que je pensais déjà, et pas mal de précisions aussi. J'y vois maintenant un peu plus clair. Je n'ai en effet pas fait le lien avec le comic, mais comme tu l'as si bien dit, je sais que d'autres de mon age en pensent exactement la même chose pour en avoir fréquenté ^^.
Donc oui, c'est clair, le manga n'est pas un genre méprisé, loin de là, mais (à ce que je lis) il y a quand même un facteur de temps important qui fait qu'encore aujourd'hui la BD franco belge a dans notre pays une place beaucoup plus importante. Et c'est probablement de là que vient mon impression (même injustifiée, ce n'est qu'une impression)
Ne te méprend pas sur mon attention : je ne me plaint pas (enfin pas concernant ce que j'aime dessiner, rien ne m'empêchera de faire ce que j'aime), je cherchais juste des éclaircissements sur une impression que j'avais. Et concernant mes personnages, je ne fais pas non plus "du manga qui voudrait se faire pardonner d'en être". Disons plutôt que j'en ai fait pendant longtemps, bien caricaturé comme on en voit dans les anime, mais qu'en grandissant, j'aimerais m'en détacher pour quelque chose de plus personnel (mon rêve étant plutôt d'illustrer des livres pour enfants), tout en sachant que cette inspiration va rester parce qu'elle me plaît. C'est peut être un peu compliqué ^^; j'espère que c'est quand même compréhensible.
Merci encore !
Avatar de l’utilisateur
Lily Midnights
Microbe
 
Message(s) : 48
Inscription : 18-05-2013
a noté: 0 fois
a été noté: 1 fois

Re: Débat

Message non lupar @rc'n gel » 28 Mai 2013, 13:54

Ah ce sont deux étapes : d'abord savoir dessiner correctement (respect de l'anat, de la perspective, volumes etc etc ...) et ensuite décliner son propre style. Moi-même sur cette deuxième étape j'ai du mal, je considère que je n'ai pas encore trouvé mon style (je mène des projets très variés, ce qui n'aide pas à se concentrer sur un style particulier) et je pense en y réfléchissant que c'est parce que j'aime "trop" de choses et que choisir un style, c'est forcément "brider" la manière d'aborder les choses, tant sur le point de vue graphique que sur le point de vue scénariste. Je ne sais pas si beaucoup de ceux ont un peu de bouteille dans le métier confirmeront, mais choisir son style, c'est aussi faire le deuil et sacrifier un peu de liberté dans l'expression de ce qu'on veut dire/illustrer.

Pour revenir à ton premier post, si les comics ont eu une bonne pénétration sur le marché japonais (adaptation de witchblade, des x-men et même des spidermans en manga, pour ne parler que du plus récent), la pénétration de la BD franco-belge sur ledit marché est - pour ce que j'en sais - à mettre en miroir de celle du manga ici (et encore je pense que le manga a plus pénétré notre marché que la franco-belge au japon), donc c'est une sensation à relativiser encore une fois.
Un super dessinateur sans un scénar en béton, c'est un Stradivarius avec lequel on jouerait "Au clair de la lune"
Mon Blog Mon DeviantArt Mes lines à colorier en Arena Ma page Fesse Bouc (need des fans !! :) )
Avatar de l’utilisateur
@rc'n gel
Pilier de comptoir
 
Message(s) : 1523
Inscription : 01-10-2008
Localisation : Toulouse
a noté: 174 fois
a été noté: 12 fois

Re: Débat

Message non lupar Eid » 28 Mai 2013, 14:00

Salut,

Je viens de terminer mon année de MàNAA, et d'après mes observations, avoir un style manga n'est pas un problème.

Il y a des écoles, des professeurs, des gens qui n'apprécient pas le style, mais ce n'est pas le cas de tous. Dans ma MàNAA nous étions 36 et sur 36, 2 avaient un style manga. Et elles ont été prises dans l'école d'animation qu'elles voulaient ! Aux portes ouvertes des Arts Décoratifs, j'ai demandé aux étudiants si tous les styles étaient acceptés et ils m'ont répondu: "Oui, il y a même des gens qui font du manga !"

Le tout, c'est de garder un univers et un style personnel, avoir une bonne technique (anatomie, couleur, perspective...etc), ne pas rester enfermée, tester plein de choses et enfin avoir une bonne culture manga. Il faut que tu puisses justifier pourquoi le manga, qu'est ce qui t'intéresse là-dedans et pourquoi avoir choisi cette voie-là.

En fait, c'est valable pour tous les styles :D Le problème du manga, c'est que beaucoup beaucoup de gens s'y mettent, il faut savoir montrer que tu as de la personnalité, que tu as ton propre manga !

Enfin, il faut rester toi-même et ne pas te forcer à dessiner des choses qui ne te plaise pas. Cependant, il faut savoir parfois s'adapter à son public tout en restant fidèle à soi-même.
Eid
Grain de café
 
Message(s) : 159
Inscription : 13-11-2009
a noté: 0 fois
a été noté: 1 fois

Re: Débat

Message non lupar Lily Midnights » 28 Mai 2013, 16:23

A tous les deux je répondrais : la MANAA c'est super cool parce que ça permet d'expérimenter des tas de choses qu'on n'irait pas forcément chercher tout seul. Je vais donc profiter de mes vacances d'été (dans 2 semaines \o/) pour appliquer ça à des projets personnels, notamment mes dessins de modèle vivant ^^. Advienne que pourra, on verra à quoi ces recherches graphiques aboutiront, même si malgré tout.... ça fait toujours manga :D.
Merci Eid pour tes encouragements, tout ça me réconcilie un peu avec la filière illustration que jusqu'ici je comptais intégrer en master (enfin à supposer que j'arrive à obtenir mon BTS, déjà la manaa ce serait pas mal, on croise les doigts)
Avatar de l’utilisateur
Lily Midnights
Microbe
 
Message(s) : 48
Inscription : 18-05-2013
a noté: 0 fois
a été noté: 1 fois

Re: Débat

Message non lupar artemus » 29 Mai 2013, 21:32

N'oubliez pas, jeune dessinatrice, qu'une mise à niveau arts appliqués sert à formater, à former des techniciens. Le but de ces classes n'est pas de développer des sensibilités artistiques, de laisser s'exprimer des passions, mais bien de développer diverses et multiples capacités techniques. Le mieux est de s'adapter à ce formatage, en tenant sa passion bien serrée sous le coude... Après, forte de ces nouvelles techniques acquises, elle pourra se lâcher plus facilement.

Le manga, c'est comme tout, quand c'est bien fait...
artemus
Tasse à café
 
Message(s) : 261
Inscription : 01-11-2009
Localisation : Paris.
a noté: 0 fois
a été noté: 3 fois


Retour vers Poubelle



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité