Le système de financement participatif

Discussion générale, merci d'utiliser les différents sous-forums selon le sujet. Pas de politique, tous les sujets déviants iront dans la Poubelle.

Le système de financement participatif

Message non lupar Atchums » 06 Déc 2012, 22:04

Autre vaste sujet : Le système de financement participatif !

Si vous n'avez lu mon post précédent (Qui veut faire imprimer son album lui-même ?) je dois vous (re-)dire que je suis un petit éditeur qui ne roule pas sur l'or pour que vous compreniez mieux mon propos.

Dans le cycle de fonctionnement d'une petite maison d'édition traditionnelle, il faut savoir que si un album, sur lequel on a décidé de s'engager et sur lequel on est parti en contrat avec un auteur (donc avaloirs versés), ne rencontre malheureusement pas le succès attendu lors de la prospection des commerciaux chez les libraires (et consorts), on se doit de ne pas faire fabriquer l'album pour limiter les pertes.

J'en entends déjà crier à l'assassin mais si l'on veut que la structure perdure, on doit ravaler sa rancœur pour espérer pouvoir continuer de l'avant. J'assume pleinement ce genre de décision, surtout que n'oubliez pas (je ne vais pas me faire que des amis ce soir !) que l'auteur lui a été payé tout au long de la réalisation alors que pour la maison d'édition c'est une perte sèche qui va avoir de graves conséquence pour son avenir !! Car malgré le coté féérique et "artistique" de ce métier (je le pense réellement tâtant moi aussi les crayons), le banquier est toujours pas loin derrière nous... c'est une réalité qu'il ne faut JAMAIS oublier. Enfin pour clore cette petite mise en situation, je dois vous dire que je suis très marqué et meurtri par ce genre de choix car je ne me paie même pas !!!! L'intégralité de l'argent va aux paiements en temps et en heure des auteurs ainsi que la réalisation et la promotions des albums ! Mes choix ont toujours été des choix de cœur ! Et la seule fois ou cela n'a pas été le cas, et bien... rigolez pas...j'ai obtenu un début de réussite commerciale... un comble !

ENFIN... tout cela pour dire quoi ????
- Parce que j'ai investi dans des albums que je n'ai pas pu faire fabriquer car pas assez de pré-ventes.
- Parce que je suis dégouté d'avoir du mettre de coté ces albums dans lesquels j'ai cru.

Et bien j'aimerai donner une seconde chance à ces titres !
ET je me demandais si le système participatif serait un système à essayer.

Avez vous des retours d'expérience sur ces systèmes, où l'on fait une donation et vous avez droit en retour à divers trucs comme une version numérique / une version réelle de l'album / une dédicaces / etc.
Je ne parle pas de % de droit d'auteur, car pour moi l'idée c'est déjà de pouvoir fabriquer l'album afin d'aller jusqu'au bout d'un processus. Que l'auteur et l'éditeur voient naître le fruit de leurs investissements ! Car nous devons avoir l’honnêteté de se dire que sauf bonne surprise, si le titre n'a pas été très bien accueilli lors de la prospection commerciale par les libraires de la France entière (et oui j'ai cette chance déjà mais cela n'assure pas la réussite pour autant), c'est qu'il n'est pas voué à rencontrer un franc succès (à mon grand désarroi).

J'ai actuellement 2 Tomes 2 que j'aimerais voir sortir en tentant l’expérience de ce genre de financement.
De mon coté je me demandais si on avait le choix du type de "don/participation" à proposer car je trouve que sur certain site cela va super trop loin pour une petite structure comme la mienne ; moi je voyais idéalement (peut-être trop naïvement) une seule formule du genre donnez 15 € et vous aurez droit à votre copie numérique + un exemplaire papier numéroté de l'album + une dédicace (quoique cela va faire beaucoup à faire à l'auteur). Votre sentiment ?

Mais ne connaissant pas bien ce genre de système, je voulais avoir des retours d'expériences plus direct.

PS : merci à vous de ne vous focaliser que sur le sujet du Topic et non les détails liés à ma longue introduction, qui n'était là que pour présenter le contexte :?
Avatar de l’utilisateur
Atchums
Microbe
 
Message(s) : 48
Inscription : 17-06-2008
a noté: 0 fois
a été noté: 0 fois

Re: Le système de financement participatif

Message non lupar Atchums » 11 Déc 2012, 14:56

Je pensais que ce sujet intéresserait davantage de monde. :?
Avatar de l’utilisateur
Atchums
Microbe
 
Message(s) : 48
Inscription : 17-06-2008
a noté: 0 fois
a été noté: 0 fois

Re: Le système de financement participatif

Message non lupar LifeBlaster » 17 Déc 2012, 15:12

Salutations !

Atchums a écrit :Je pensais que ce sujet intéresserait davantage de monde. :?

Peut-être le syndrome fêtes de fin d'année, entre autres préoccupation maya-esques... ^^

J'aurais deux exemple à te donner de deux BD subventionnées par crowdfunding.

- Brigada d'Enrique Fernández propulsé par le site Verkami >> http://www.verkami.com/projects/2598-brigada-comic.
- Largo Winch - Colère Rouge de Philippe Francq et Jean Van Hamme propulsé par le site MyMajorCompany >> http://www.mymajorcompany.com/projects/largo-winch.

Tout deux ont remplis leurs objectifs. Le second est plus décrié pour en gros les raisons suivantes : http://frenchweb.fr/le-crowdbuzzing-ou-abus-des-foules/77528
Je précise que dans le cas de Largo Winch il ne s'agit pas de financer la production de l'album mais la production de produits dérivés. (et de jouer les Macq' en monnayant un verre avec les auteurs de l'album contre 200 euros...)
<edit>Tout en permettant à une de leur filiales à faire des bénéfices...</edit>

Éventuellement penser à reverser une petite somme à l'illustrateur pour chaque dédicaces des livres serait une bonne idée car d'une proposer l'achat d'un album dédicacé c'est un argument de vente, et de deux l'illustrateur sera content d'avoir une contrepartie supplémentaire pour les 3-500 dédicaces qu'il va devoir faire ^^ ! C'est d'ailleurs ce que fait Enrique Fernandez : premier de la liste des lots= 6 euros pour "Un dessin en dedicace dans le livre (on doit avant acheter le livre, oui! :D)".
Ce qui est bien c'est que Enrique s'est vraiment décarcassé pour trouver plusieurs lots différents et faire plaisir à ses lecteurs/contributeurs. J'espère que l'expérience se révélera très positive pour lui (et du coup se généralisera peut-être dans la profession...)

Voilà quelques éléments de réponse, le crowdfunding est très prometteur, mais comme toutes choses ça dépendra de ce que l'on en fera, et il y a 110% de chances qu'au long terme si tout le monde s'y engouffre - n'importe comment - cette bulle là-aussi éclatera...
Avatar de l’utilisateur
LifeBlaster
Microbe
 
Message(s) : 15
Inscription : 19-11-2009
Localisation : Morbihan
a noté: 4 fois
a été noté: 0 fois

Re: Le système de financement participatif

Message non lupar Atchums » 17 Déc 2012, 16:43

Merci de ton retour !!!
Je vais regarder cela attentivement.
Moi j'avoue que ce qui m'intéresse dans un premier temps c'est de pouvoir sortir les albums finis ou quasiment finis en rentrant dans mes fonds (paiement des auteurs et fabrication des albums).
Encore une fois, je ne m'attends pas à ce que le titre soit un succès (quoiqu'on espère toujours qu'il se passe quelque chose !) car lors des prospections commerciales nationales, les pré-commandes n'ont pas était assez bonnes pour prendre le risque d'une sortie.
Enfin, on se plait à rêver à une seconde chance qui re-lancerait ;-)

Est ce que vous savez si c'est nous qui décidons des différents contenus des formules de contributions ? Ou bien c'est imposé par le site chez qui on va ?
Et d'ailleurs ces sites, ils y gagnent quoi ? Ils prennent une part de l'argent récolté ?
Avatar de l’utilisateur
Atchums
Microbe
 
Message(s) : 48
Inscription : 17-06-2008
a noté: 0 fois
a été noté: 0 fois

Re: Le système de financement participatif

Message non lupar LifeBlaster » 17 Déc 2012, 16:55

Tous ces sites (Verkami, Ulule, etc.) fonctionnent globalement de la même manière. Il suffit de lire leur f.a.q. pour obtenir des réponses claires.
C'est le porteur de projet qui détermine ce qui reviendra aux différents contributeurs; si le projet est financé (à 100% ou plus), le site vous demande un RIB pour faire le virement, et prélèvera un pourcentage (5% pour Verkami, les autres doivent être à peu près pareil) sur la transaction...
Avatar de l’utilisateur
LifeBlaster
Microbe
 
Message(s) : 15
Inscription : 19-11-2009
Localisation : Morbihan
a noté: 4 fois
a été noté: 0 fois

Re: Le système de financement participatif

Message non lupar Atchums » 17 Déc 2012, 17:50

Ok, je vais me plonger dans les petits textes écris en tout petit ;-)
Avatar de l’utilisateur
Atchums
Microbe
 
Message(s) : 48
Inscription : 17-06-2008
a noté: 0 fois
a été noté: 0 fois

Re: Le système de financement participatif

Message non lupar Afigiboto » 06 Fév 2013, 20:33

Atchums a écrit :Ok, je vais me plonger dans les petits textes écris en tout petit ;-)


Sors ton dico, c'est pas toujours écrit en français ...

Je suis aussi à la recherche d'un auteur qui a sorti un album par ce biais là et qui pourrait m'expliquer les tenants et aboutissants. Le verbiage contractuel n'est pas forcément explicite à mon goût et ne répond pas à toutes les questions que je me pose. Visiblement, entre Sandawé, Verkami et autre, les prestations ne sont pas les mêmes.
Par respect pour nos quelques 3000 lecteurs qui ont acheté notre première BD, on souhaite publier un second et dernier tome (qui est presque bouclé). Mais notre éditeur, qui au départ nous suivait, a finalement renoncé. Du coup, on est bien tenté par le crowfunding ... à moins qu'un éditeur ne se fasse connaître pour publier cet album.
Avatar de l’utilisateur
Afigiboto
Napolitain
 
Message(s) : 785
Inscription : 29-11-2009
a noté: 2 fois
a été noté: 17 fois

Re: Le système de financement participatif

Message non lupar STPo » 09 Fév 2013, 12:14

Je rebondis ici, je m'interroge également sur les plate-formes les plus couramment utilisées pour financer des livres (je ne sais pas si certaines sont spécialisées là-dedans, ni même si ça a une quelconque importance ?). J'ai vu passer pas mal de financements de spectacles sur Ulule par exemple, mais finalement ça a l'air assez généraliste tous ces services.

Bref, des retours d'expérience (réussies ou ratées) sur ces plateformes m'intéressent...
Avatar de l’utilisateur
STPo
Gringo
 
Message(s) : 2749
Inscription : 16-03-2004
Localisation : Power to Androthi
a noté: 0 fois
a été noté: 6 fois

Re: Le système de financement participatif

Message non lupar Afigiboto » 09 Fév 2013, 19:40

J'ai fait un petit comparatif. Si vous pensez qu'il faut y faire apparaître d'autres infos importantes, dites-le moi, j'éditerai le message et je compléterai.

Je n'ai pas mis Sandawé dans cette liste car la prestation apportée n'est pas comparable.
Sandawé est un éditeur qui n'a pas les moyens de financer des projets. Aussi a-t-il recours au crowdfunding (financement participatif) pour minimiser sa prise de risque.
En passant par Sandawé, on n'est plus propriétaire de son projet. On est chez un éditeur ... mais en contrepartie, l'éditeur s'occupe de la fabrication, de la distribution, etc ... bref de tout un tas de choses que certains auteurs n'ont pas envie de se farcir.
Dans les plates-formes de financement participatif ci-dessous, le principe est que l'on reste maître de son projet de A à Z.

Ulule :

- Tous types de projets,
- Une équipe de modérateurs valide le projet,
- Frais de 8% à 8,5% du montant récolté,
- Double collecte : objectif budgétaire ou nombres d'objets à pré-vendre (souscription),
- Nécessité d'atteindre 100% du montant fixé,
- Les auteurs restent propriétaires des droits d'exploitation du projet,
- Pas de montant maximum,
- Temps de collecte maxi : 90 jours.

My Major Company :

- Tous types de projets,
- Une équipe de modérateurs valide le projet,
- Frais de 10% du montant récolté,
- Nécessité d'atteindre 100% du montant fixé,
- Les auteurs restent propriétaires des droits d'exploitation du projet,
- Pas de montant maximum,
- Temps de collecte maxi : 180 jours.

Verkami :

- Le site n'est pas traduit en français,
- Tous types de projets,
- Une équipe de modérateurs valide le projet,
- Frais de 5% du montant récolté + 1,5% de frais de banque,
- Nécessité d'atteindre 100% du montant fixé,
- Les auteurs restent propriétaires des droits d'exploitation du projet,
- Pas de montant maximum, mais 800 € minimum,
- Temps de collecte maxi : 40 jours.
Avatar de l’utilisateur
Afigiboto
Napolitain
 
Message(s) : 785
Inscription : 29-11-2009
a noté: 2 fois
a été noté: 17 fois

Re: Le système de financement participatif

Message non lupar STPo » 10 Fév 2013, 14:46

Justement j'ai fait aussi un petit bench hier, notamment sur les frais (les fonctionnements sont à peu près les mêmes d'une plateforme à l'autre) :

- Ulule : 8-8.4% (5% de com + 3% de transaction et du bordel Paypal (en gros))
- Kiss Kiss Bank Bank : 8% (idem qu'Ulule en gros)
- Kickstarter : 8% (idem)
- Babeldoor : 5% (sans frais supp., j'ai eu confirmation par email)
- Arizuka : 5% + 3.4% + 0.25€/transaction (idem Ulule en gros)
- Octopousse : 7%

Certains (les 3 derniers) sont clairement plus fauchés/débutants, et je me dis que la crédibilité du projet se joue aussi sur le choix de la plateforme retenue donc ça vaut peut-être le coup de casquer plus cher en frais. Au passage, 8% c'est pas rien du tout et c'est à provisionner dans le montant réclamé.

MyMajorCompany vu les casseroles qu'ils se trimballent ce sera sans moi par contre...
Sandawé effectivement c'est hors-sujet.
Et Verkami ça m'a l'air un peu trop espagnol (pas envie de me faire chier à gérer à l'international).

Sur les temps de collecte, tous s'accordent à dire que plus c'est court plus c'est efficace donc ce n'est pas une limite très bloquante a priori (mais tout dépend de la somme demandée évidemment)...
Avatar de l’utilisateur
STPo
Gringo
 
Message(s) : 2749
Inscription : 16-03-2004
Localisation : Power to Androthi
a noté: 0 fois
a été noté: 6 fois

Re: Le système de financement participatif

Message non lupar Afigiboto » 10 Fév 2013, 15:08

STPo a écrit :je me dis que la crédibilité du projet se joue aussi sur le choix de la plateforme retenue donc ça vaut peut-être le coup de casquer plus cher en frais. Au passage, 8% c'est pas rien du tout et c'est à provisionner dans le montant réclamé.


Je partage ton point de vue sur le choix de la plateforme. J'ai pas envie que les gens qui contribuent à mon projet arrivent sur une plateforme bancale.
Comme notre cible en tant qu'auteur BD est plutôt francophone et/ou en Europe, je me suis attelé à n'étudier que les 3 que j'ai cité.

Il y a un autre point important quant à la crédibilité d'un projet, c'est la somme demandée.
Enrique Fernandez a demandé 39 000 € pour boucler son projet. Cela me semble être correct. C'est un peu plus que le chiffre d'affaire produit par la vente de 2500 albums à 15€. Et on voit bien que dans cette somme, l'auteur y inclus sa rémunération ce qui me semble être la moindre des choses.
Sur d'autres projets, on voit 2500 € ???? Là, j'ai un peu de mal à comprendre ...

STPo a écrit :MyMajorCompany vu les casseroles qu'ils se trimballent ce sera sans moi par contre...


Je veux bien que tu m'en dises d'avantage, je ne suis pas au courant.
Avatar de l’utilisateur
Afigiboto
Napolitain
 
Message(s) : 785
Inscription : 29-11-2009
a noté: 2 fois
a été noté: 17 fois

Re: Le système de financement participatif

Message non lupar STPo » 10 Fév 2013, 16:02

Afigiboto a écrit :Il y a un autre point important quant à la crédibilité d'un projet, c'est la somme demandée.
Enrique Fernandez a demandé 39 000 € pour boucler son projet. Cela me semble être correct. C'est un peu plus que le chiffre d'affaire produit par la vente de 2500 albums à 15€. Et on voit bien que dans cette somme, l'auteur y inclus sa rémunération ce qui me semble être la moindre des choses.
Sur d'autres projets, on voit 2500 € ???? Là, j'ai un peu de mal à comprendre ...

Ça c'est très, très variable en fonction de la nature de ton projet et de ce pourquoi tu veux mobiliser les gens (il faut être limpide là-dessus dès le départ pour que justement les founders que tu dragues ne se posent pas ce genre de questions gênantes).

Je ne sais pas à quoi correspondent exactement les 39.000€ dont tu parles mais il est très clair que ça dépasse le simple coût d'amortissement de la fabrication des albums : comme tu le dis l'auteur se paie À L'AVANCE sur le fric collecté afin d'être tranquille pour réaliser le projet. C'est un positionnement, et il est légitime.

Le chiffre de 2500€, qui correspond davantage à la somme que j'imagine lever, correspond aux seuls coûts de manufacture (impression, confection) et de logistique (frais d'envoi, com de la plateforme) SANS payer l'auteur pour son travail : le public est sollicité pour que le projet EXISTE (les livres sont imprimés et disponibles — et en partie déjà écoulés auprès des founders), mais l'auteur assume seul la responsabilité de sa viabilité alimentaire (pour lui), avec comme unique assurance celle de rentrer dans ses frais (ce qui est déjà pas mal)... C'est un autre positionnement, légitime également, si on peut se le permettre financièrement (parce qu'évidemment il faut continuer à vivre pendant qu'on réalise le projet, ou alors le projet est déjà fini, ce qui est grosso modo mon cas).

Afigiboto a écrit :
STPo a écrit :MyMajorCompany vu les casseroles qu'ils se trimballent ce sera sans moi par contre...

Je veux bien que tu m'en dises d'avantage, je ne suis pas au courant.

Ça a pas mal buzzé ces derniers temps, c'est du financement participatif vicelard à la Sandawé (le "label" ne prend aucun risque)... et puis c'est pas demain la veille que je filerai mon pognon à la famille Goldman.
Avatar de l’utilisateur
STPo
Gringo
 
Message(s) : 2749
Inscription : 16-03-2004
Localisation : Power to Androthi
a noté: 0 fois
a été noté: 6 fois

Re: Le système de financement participatif

Message non lupar Afigiboto » 10 Fév 2013, 16:34

Bien, je commence à y voir plus clair ... faut dire qu'il y en a qui s'y connaisse pour brouiller les pistes.
Je te rejoins : exit Sandawé et MMC.
Reste Ulule et Verkami. C'est vrai qu'ils pourraient faire un effort Verkami. Leur site est en espagnol, anglais, catalan, basque, italien, ouzbèke, papou et wayampi ... mais pas en français.

Reste Ulule ... C'est quand même bon d'avoir le choix :?

STPo a écrit :Le chiffre de 2500€, qui correspond davantage à la somme que j'imagine lever, correspond aux seuls coûts de manufacture (impression, confection) et de logistique (frais d'envoi, com de la plateforme) SANS payer l'auteur pour son travail : le public est sollicité pour que le projet EXISTE (les livres sont imprimés et disponibles — et en partie déjà écoulés auprès des founders), mais l'auteur assume seul la responsabilité de sa viabilité alimentaire (pour lui), avec comme unique assurance celle de rentrer dans ses frais (ce qui est déjà pas mal)... C'est un autre positionnement, légitime également.


Tu comptes publier combien d'albums et en quel format ? As-tu déjà les coûts de fabrication ?
Avatar de l’utilisateur
Afigiboto
Napolitain
 
Message(s) : 785
Inscription : 29-11-2009
a noté: 2 fois
a été noté: 17 fois

Re: Le système de financement participatif

Message non lupar Stephane Fert » 10 Fév 2013, 16:45

ah c'est intéressant tout ça.

Maintenant je me demande si ( en BD ) ça marche pas vraiment que pour les auteurs qui ont déjà un fort lectorat ces sites ... ( par exemple Fernandez ) . ??? Vous avez des exemples de " petits " auteurs qui ont réussi à se diffuser sans se ruiner avec ça ?
Avatar de l’utilisateur
Stephane Fert
Palatino
 
Message(s) : 890
Inscription : 02-06-2011
Localisation : nowhere
a noté: 1 fois
a été noté: 14 fois

Re: Le système de financement participatif

Message non lupar Afigiboto » 10 Fév 2013, 17:02

Stephane Fert / Ilun a écrit :Maintenant je me demande si ( en BD ) ça marche pas vraiment que pour les auteurs qui ont déjà un fort lectorat ces sites ... ( par exemple Fernandez ) . ??? Vous avez des exemples de " petits " auteurs qui ont réussi à se diffuser sans se ruiner avec ça ?


Il y a deux approches différentes :

- Fernandez a un projet. Il évalue son coût et le met sur Verkami. Il récolte l'argent, c'est parti. Il encaisse l'argent, se paie le temps de la réalisation de l'ouvrage, fait fabriquer et expédie aux contributeur leur dû. S'il n'avait pas atteint son but, il n'aurait pas fait la BD ou alors aurait revu à la baisse ses exigences. Mais il ne risquait pas de se ruiner.
- L'autre cas, comme le disait STPO, ton album est déjà fini ... ou presque. Tu sais que tu peux le boucler en un temps bien défini. Tu fixes alors le nombre d'albums que tu comptes vendre (c'est le plus dur à faire) puis tu multiplies par le prix de vente, sans oublier les frais de port et la contribution du site (5 à 8%). Tu arrives à une somme que tu essayes de collecter. Si tu n'y arrives pas, tu ne perds pas d'argent et tu as l'information que ton projet n'intéresse pas grand monde (ou que tu as mal communiquer autour). Mais si tu y arrives, tu imprimes tes livres pour tes souscripteurs et tu te retrouves avec de l'argent en plus pour procéder à un nouveau tirage. La pompe est amorcée.

C'est certainement plus facile de faire de l'auto-édition quand tu es jeune auteur que de trouver un éditeur. Les auteurs ruinés sont ceux qui ont mal protégé leurs droits que les éditeurs exploitent ou revendent.
On en peut pas revenir en arrière et puis je ne parlerais pas ainsi sans l'expérience de mon premier album, mais j'avoue qu'à l'époque j'aurais été bien inspiré de regarder de plus près vers cette solution de financement d'auto-édition.
Dernière édition par Afigiboto le 10 Fév 2013, 17:07, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Afigiboto
Napolitain
 
Message(s) : 785
Inscription : 29-11-2009
a noté: 2 fois
a été noté: 17 fois

Suivant

Retour vers Discussion Générale



Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)