[DOSSIER] Lancer et présenter un projet BD

Active Member
Messages
3,047
Score de réaction
0
Points
36
Memi":2wbtw35d a dit:
Je ne pense pas qu'envoyer un projet par la poste apporte quoi que ce soit à un projet, plutôt que le net. Ce qui compte c'est que l'éditeur puisse VOIR vos planches ! C'est la seule chose qui les intéresse ! Personne ne se dira jamais "Whoaa, ce gars a envoyé son projet par la poste! Ce type est sérieux!"

Je suis entièrement d'accord. Mais tout le monde ne semble pas de cet avis. :p

dargaud.png
 
New Member
Messages
360
Score de réaction
0
Points
0
Memi":iqfqysqp a dit:
ATTENTION POST "TARTINE" BRISEUR DE RÊVE !

Je ne pense pas qu'envoyer un projet par la poste apporte quoi que ce soit à un projet, plutôt que le net. Ce qui compte c'est que l'éditeur puisse VOIR vos planches ! C'est la seule chose qui les intéresse ! Personne ne se dira jamais "Whoaa, ce gars a envoyé son projet par la poste! Ce type est sérieux!"
...etc...
TOUT CE QUI COMPTE C'EST CE QUE VOUS MONTREZ ! C'EST TOUT. Le reste il s'en branle!

Ben voilà tu résumes le problème du web:

Memi":iqfqysqp a dit:
>Evitez les dossiers en pieces jointes, envoyez cash les planches, elles s'afficheront dans le mail et il les verra de suite.
Si il faut ouvrir le mail, télécharger le dossier pour le dezipper et pouvoir le lire (s'il n'y a pas un problème de compatibilité avec sa version d'adobe reader, ou de word ou que sais-je?) vous pouvez être sûr qu'il ne le fera pas.

Donc il vaut mieux envoyer par la poste, au moins on sait que ça va atterir quelque part. Normalement dans les bonnes mains (ou la pile de lecture du mec qui a les bonnes mains :D )
 
New Member
Messages
513
Score de réaction
0
Points
0
Certains éditeurs prévilégient le format papier, c'est vrai, principalement les plus gros (casterman, dargaud), mais ça leur permet surtout un premier écremage. En clair cette obligation leur permet surtout de recevoir moins de projet.
Après c'est suivant les choix de chacun, moi je préfère un bon pdf et je rejoins l'avis de MEMI sur la concision de ce dernier, aller à l'essentiel pour capter l'attention parce que celle des éditeurs est plus versatile qu'un gamin de 3 ans devant un documentaire de géo-politique.
Par contre, pour répondre à FAMOUS, je pense qu'un auteur qui à bossé plusieurs mois sur un projet à largement prouver son implication, débourser plusieurs dizaines d'euros en se disant que l'éditeur y verra un plus grand engagement me fait bien marrer.
De toute façon, pour être sûr qu'un projet arrive entre les bonnes mains il faut connaître les bonnes adresses, se renseigner auprès d'auteurs implantés est un moyen de passer les barrières des "premières mains".
 
Member
Messages
263
Score de réaction
0
Points
16
A vous lire, c'est plié d'avance par la poste ! Je ne veux pas remuer la merde, quoique... J'ai envoyé quelques projets comme ça, par la poste, à toutes les grandes maisons d'éditions. J'ai eu 100% de réponses, négatives, bon d'accord (Il fallait que je travaille la narration, le découpage, que je fasse une école de BD en gros... Ah, saloperie d'autodidacte !), et la plupart du temps ces réponses étaient stéréotypées, mais aussi parfois individualisées. Alors, certes la toile va plus vite et plus bien et plus loin, et plus gratuit, blablabla, et au bon endroit, mais contrairement à une bonne photocopie, un e-mail ça ne traîne pas sur un bureau ou dans une poubelle où un mec qui passe comme ça, un qui serait deux, pour prendre l'apéro, pourrait le remarquer, et qui sait, et qui sait ! Alléluia ! Des miracles, il y en a.

Bref, il faut montrer son boulot. Poste, internet, tout est bon. Les deux c'est mieux. Faut inonder le marché ! Et le téléphone ! Vous avez essayé ? J'ai rencontré comme ça, à l'audace, quelques éditeurs, et chez les plus gros...

Soyez exigeant, concis, direct, regardez ce qui se fait, mais restez vous même (si bien sûr vous avez quelque chose à dire...).

Et rappelez-vous, appliquer bêtement une recette, ça ne donne pas toujours quelque chose de bon, c'est comme en cuisine ! Mais n'oubliez pas non plus les morales de l'histoire du petit oiseau, de la vache et du coyote dans "Mon nom est personne".
 
New Member
Messages
2
Score de réaction
0
Points
0
Bonjour, j'aimerai avoir un éclaircissement sur un point.
Je suis en train de préparer mon dossier pour l'envoyer à un éditeur, mais je bloque sur l'écriture du pitch, je ne sais pas trop ce qu'il faut mettre dedans. Les quelques fois où j'ai essayé de le rédiger, j'avais l'impression de faire une version miniature de mon synopsis...
Enfin bref, est ce que quelq'un aurait l'amabilité de m'expliquer qu'est ce doit contenir concrètement un pitch ?
Merci d'avance.
 
New Member
Messages
455
Score de réaction
0
Points
0
Le pitch doit résumer en quelques lignes l'histoire que tu veux raconter ; l'éditeur, en une dizaine de secondes, doit savoir de quoi il en retourne. Ensuite, si ça l'intéresse, il ira lire ton synopsis qui est beaucoup plus détaillé.
Donc en un sens on peut considérer que le pitch est une sorte de mini-synopsis.
Imagine que quelqu'un te demande de quoi parle ta BD et que tu essayes de la lui résumer rapidement pour qu'il t'écoute jusqu'au bout :D
 
New Member
Messages
2
Score de réaction
0
Points
0
Ok donc en quelque sorte un résumé très global de l'histoire, alors que le synonpsis est plus détaillé et plus ciblé.
Et bien merci beaucoup, maintenant je sais ce que je dois faire :)
 
New Member
Messages
12
Score de réaction
0
Points
0
A quelques jours de l'envoi fatidique, je m'interroge sur l'utilité de la note d'intention.

Après avoir épluché la TOTALITE des posts sur ce sujet, je constate qu'il n'existe pas de dossier type. J'ai longuement parcouru tous les sites des maisons d'édition visées et chacune demande des infos différentes (hormis les planches bien sûr).

Puisque les éditeurs reçoivent des projets à la pelle, autant leur faciliter le travail et leur présenter directement les planches !

Si ces premières planches ne se défendent pas par elles-mêmes je doute que la note d'intention rattrape le tout.

Après la lecture des planches, l'éditeur peut creuser pour découvrir les recherches et les auteurs. S'il est intéressé je ne doute pas qu'il saura trouver les infos dans le dossier.
 

ghv

New Member
Messages
188
Score de réaction
0
Points
0
Lorsque le projet que j'avais envoyé par la poste chez Dargaud avait été retenu, je doute que la note d'intention y ait été pour quoi que ce soit tellement elle était naze !
Les deux directeurs d'éditions que j'ai vu à l'époque ont d'abord aimé les dessins et les planches, et après, et seulement après le dessin, ils se sont attardés sur l'histoire qu'ils ne les a pas plus emballée que ça (on en a parlé lorsqu'on s'est vu) mais qui présentait suffisement d'intérêt pour qu'on en discute.
J'ajoute qu'ils avaient pas mal de reserves et de critiques sur le dessin et le scénario, ce qui ne les a pas empêché de me demander de passer les voir pour en parler.
En tout cas c'est clair que même si on s'est planté derrière, ils nous ont laissé notre chance et ce n'était pas grace à la note d'intention !
:)
 
New Member
Messages
12
Score de réaction
0
Points
0
J'ai lu ton projet et ça m'a fait penser aux bouquins de Clive Cussler ! Dommage que tu n'aies pas été publié, Clive Cussler sort chaque année un livre et ça se vend très très bien !
 
New Member
Messages
12
Score de réaction
0
Points
0
J'ai effectué un petit travail de recherche sur les sites des maisons d'édition afin de savoir ce que chacune souhaite voir dans les projets qui leur sont envoyés.
Pour ceux que cela intéresse je vous mets le lien de mon site sur lequel vous pourrez télécharger le document récapitulatif au format Word.
http://e.e.jane.overblog.com/
 

ghv

New Member
Messages
188
Score de réaction
0
Points
0
E.Jane":2kki37g5 a dit:
J'ai lu ton projet et ça m'a fait penser aux bouquins de Clive Cussler ! Dommage que tu n'aies pas été publié, Clive Cussler sort chaque année un livre et ça se vend très très bien !

C'était effectivement très inspiré de Cussler (d'ailleurs le nom du G.I est un dérivé du nom de son héros, Dirk Pitt). Malheureusement, ça n'arrivait pas à la cheville de Cussler. Je m'en rends compte aujourd'hui à la relecture. Cussler avait des intrigues plus complexes, très bien ciselées, ce qui n'était pas le cas de la mienne dont seul la première partie est vraiment bien, je pense, et la fin à ch...er !
Et puis nous (Marcos, le dessinateur, et moi) n'avons pas réussi à trouver le ton juste, l'alchimie qui aurait fait que ça aurait pu/dû fonctionner. Les directeurs d'édition de chez Dargaud l'ont bien senti. Leurs conseils avaient d'ailleurs étaient plutôt justes. Pas assez appuyés cependant, mais peut-être étais-je trop jeune pour comprendre à ce moment là.
:)
 
Active Member
Messages
3,047
Score de réaction
0
Points
36
Night":71eebeob a dit:
Enfin bref, est ce que quelq'un aurait l'amabilité de m'expliquer qu'est ce doit contenir concrètement un pitch ?
Merci d'avance.
PITCH DRAMATIQUE :
"Dans telle arène, à la suite de tel incident déclencheur, tel personnage se bat contre tels obstacles pour atteindre tel objectif"

OU

PITCH TRAJECTORIEL :
"Face à tel conflit, un personnage avec tel trait de caractérisation apprend à acquérir le trait de caractérisation inverse"

cf : >Construire un récit, d'Yves Lavandier aux éditions le Clown et l'enfant.<
 
New Member
Messages
372
Score de réaction
0
Points
0
Une question en passant,

Avant l'envoi du dossier aux éditeurs, vaut-il mieux avoir totalement rédiger le scenario ou un simple découpage peut suffire ?
 
Member
Messages
263
Score de réaction
0
Points
16
Ca dépend d'une part de ta notoriété, et d'autre part de ta façon de travailler. Certains scénaristes, je parle des professionnels (sans aucune ironie), ne peuvent écrire leur synopsis qu'une fois leur scénario terminé, quand d'autres se refusent à bosser plusieurs mois sur un scénario au risque de ne jamais voir le fruit de leur travail en plus de trois ou cinq planches...
Quant à la notion de notoriété, je crois qu'un scénariste novice, quel que soit son age, se doit d'écrire entièrement son premier scénario. Même s'il ne doit surtout pas l'envoyer avant qu'on le lui demande.
 
Haut